•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour du virus H1N1 : la grippe fait cinq morts en Alberta

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une injection du vaccin contre la grippe

Photo : La Presse canadienne / Rogelio V. Solis/Associated Press

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les services de santé de l'Alberta rapportent cinq décès causés par la grippe ainsi que plus de 965 cas d'infection au virus, depuis le début de la saison grippale.

La souche virale A ( H1N1 ) est responsable de 920 de ces cas de grippe pandémique.

Les autorités médicales encouragent les gens à se faire vacciner, puisque la souche H1N1 est couverte par le vaccin antigrippal offert cette année.

Cliniques de vaccination

Des cliniques de vaccination de masse ont ouvert leurs portes jeudi à Calgary et des dizaines de personnes ont fait la file pour recevoir le vaccin offert gratuitement.

Le Dr Martin Lavoie, médecin hygiéniste adjoint pour l'Alberta, explique que le vaccin doit être renouvelé chaque année et qu'il est offert à tous, dès l'âge de 6 mois.

Il ajoute que personne n'est à l'abri du virus H1N1.

« Ce qu'on voit [cette année], c'est des gens qui tombent très malades, des gens qui sont généralement en bonne santé et plus jeunes », dit-il.

Les autorités insistent pour que les enfants reçoivent le vaccin avant leur retour en classe.

Les pharmacies et les cliniques médicales offrent aussi le vaccin antigrippal. Les enfants de moins de 9 ans ne peuvent toutefois pas recevoir le vaccin dans les pharmacies.

D'autres cliniques d'immunisation ouvriront vendredi à Edmonton.

La liste complète des cliniques de vaccination est affichée sur le site Internet du gouvernement de l'Alberta. On peut aussi trouver une clinique en appelant le 1-866-408-5465.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !