•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un registre d'immunisation pourrait exister en Nouvelle-Écosse

La nouvelle campagne nationale de vaccination contre la grippe

La nouvelle campagne nationale de vaccination contre la grippe

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Radio-Canada

Selon un expert en maladies infectieuses, la Nouvelle-Écosse devrait établir un registre d'immunisations.

L'idée survient à la suite de la suspension du médecin de famille, Dr William Vitale qui administrait des cocktails de plusieurs vaccins incompatibles.

Depuis vendredi, le réseau de santé d'Halifax tente de contacter les patients du docteur William Vitale, pour qu'ils puissent être inoculés, correctement, à nouveau.

La régie a publié des annonces dans les médias.

Le docteur Scott Halperin, un expert en maladies infectieuses, trouve qu'il serait plus efficace d'établir un registre d'immunisations.

« Les travailleurs de la santé publique passent beaucoup de leur temps à chercher cette information, qui n'est pas disponible facilement », explique-t-il.

Le docteur Halperin ajoute que des gens se font parfois inoculer à l'urgence, par précaution, puisqu'ils ne connaissent pas leur dossier médical.

Une fois établi, il soutient qu'un tel système économiserait de l'argent à la province.

Le ministère de la Santé avoue qu'il existe un besoin pour un registre d'immunisation en Nouvelle-Écosse, mais précise qu'il faut prendre le temps de bien établir les besoins ainsi que de mettre en place la technologie nécessaire.

Le registre pourrait être instauré d'ici deux ou trois ans.

Justice et faits divers