•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Clan Rizzuto
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Février 1954 : Nicolo Rizutto, parti de Palerme en Sicile avec sa famille, arrive au Canada le jour du 8e anniversaire de son fils Vito.

Au fil des ans, selon des rapports policiers, la famille Rizzuto, avec Nicolo à sa tête, s'impose dans le crime organisé basé à Montréal.

Le clan est lié à la puissante famille Bonanno, l'un des cinq clans mafieux de New York, ainsi qu'à la mafia sicilienne. Son réseau s'étend aussi, progressivement, à d'autres continents.

Septembre 1966 : Vito Rizzuto se voit accorder la citoyenneté canadienne.

Janvier 1972 : Vito Rizzuto est condamné à deux ans de prison dans une affaire d'incendie criminel.

Au centre d'une lutte de pouvoir à Montréal, Nicolo et Vito Rizzuto s'exilent au Venezuela. Pendant les années 1980, Vito Rizzuto revient à Montréal, où la famille reprend le dessus au sein de la mafia locale.

Mai 1981 : À Brooklyn, trois capitaines de la famille Bonanno sont abattus. D'après des témoignages livrés à la justice américaine en 2004, Vito Rizzuto a participé à ces meurtres.

Février 1988 : Nicolo Rizzuto est arrêté à Caracas, en possession de cocaïne. Il est condamné à plus de quatre ans de prison, qu'il purge au Venezuela.

Arrêté plusieurs fois après 1972, notamment pour trafic de drogue, Vito Rizzuto ne sera plus reconnu coupable d'aucun crime. Il devient une figure médiatique connue. Les corps policiers américains et canadiens l'étiquettent comme le « parrain » de la mafia montréalaise.

Janvier 2004 : Vito Rizzuto est arrêté à Montréal. Il fait face à une demande d'extradition de la justice américaine, qui le dépeint comme le membre de la famille Bonanno le plus influent au Canada.

Il doit répondre, avec 26 autres membres présumés du clan, à des accusations multiples. On l'accuse notamment d'être derrière le triple meurtre de 1981.

Août 2006 : Vito Rizzuto est extradé aux États-Unis, ayant épuisé tous ses recours légaux au Canada. Son père Nicolo « Nick » et son beau-frère Paolo Renda reprennent, selon un expert, la tête de la famille.

Novembre 2006 : Nick Rizzuto, 82 ans, et au moins 73 autres membres présumés de la mafia sont arrêtés à Montréal et à Laval dans le cadre de l'opération Colisée.

Mai 2007 : Vito Rizzuto est condamné à 10 ans de prison par un tribunal américain.

Octobre 2007 : 12 présumés sympathisants ou membres du clan Rizzuto sont arrêtés en Italie et en France pour trafic de drogue et blanchiment d'argent.

Décembre 2009 : Le fils de Vito Rizzuto, Nick Rizzuto fils, 42 ans, est assassiné en pleine rue dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce de Montréal.

Mai 2010Paolo Renda, le beau-frère de Vito Rizutto, disparaît mystérieusement. On ne l'a jamais retrouvé.

Juin 2010Agostino Cuntrera, considéré comme le numéro deux du clan Rizutto, est assassiné.

Novembre 2010 : Le patriarche de la famille Rizzuto, Nicolo Rizzuto, âgé de 86 ans, est assassiné dans sa cuisine par un tireur embusqué derrière sa résidence de l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville. Le tueur aurait tiré une seule balle à travers la fenêtre de la résidence, avant de prendre la fuite dans un petit boisé.

Octobre 2012 : Vito Rizzuto est libéré de prison et déporté au Canada par les autorités américaines.

Novembre 2012 : Joseph DiMaulo, proche du clan Rizutto, est assassiné devant de sa maison de Montréal.

Décembre 2013 : Vito Rizzuto meurt à l'hôpital Sacré-Cœur de Montréal à la suite de problèmes pulmonaires.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.