•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'aéroport de Calgary devance celui de Montréal

Le reportage de Jean-Sébastien Cloutier
Radio-Canada

L'aéroport Montréal-Trudeau accueillait lundi son 14 millionième passager de l'année. Ce nouveau record cache toutefois une réalité moins reluisante. L'aéroport montréalais glisse pour la première fois du troisième au quatrième rang des aéroports les plus achalandés au pays, derrière Toronto, Vancouver et maintenant Calgary.

Dans les années 1970, Montréal était la plaque tournante du transport aérien au Canada, mais elle a depuis longtemps perdu ce titre au profit de Toronto, qui accueille 35 millions de passagers par année. Vancouver est en deuxième place avec environ 18 millions de personnes et Calgary est sur le point de supplanter Montréal en 2013, avec 14,2 millions de voyageurs.

Michel Archambeault, de la Chaire de Tourisme Transat de l'UQAM, déplore le fait que les grands transporteurs comme Air Canada favorisent des transferts vers Toronto plutôt que des vols directs de Montréal. « Le développement va passer par la capacité de Montréal d'avoir des liaisons directes avec l'Asie et l'Amérique du Sud. Sans ça, la croissance ne sera pas au rendez-vous et notre écart avec les trois autres grands aéroports au Canada va continuer de grandir », dit-il.

La porte-parole d'Aéroports de Montréal, Christiane Beaulieu, affirme toutefois que cette carence sera bientôt comblée. Un vol vers Pékin pourrait bientôt partir de Montréal. « Notre analyse de rentabilité pour aller en Asie est bonne. On a suffisamment de monde pour remplir un Dreamliner, le nouvel avion de Boeing. Est-ce que ce sera en 2014 ou en 2015? La question n'est pas de savoir si on en aura un, mais quand on en aura un », dit-elle.

Toronto offre présentent 70 vols directs vers l'Asie et 30 vols vers l'Amérique latine, alors que Montréal n'en offre aucun.

D'après les reportages d'Alexandre Touchette et de Jean-Sébastien Cloutier

Société