•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le mauvais temps cause une pénurie d’essence dans l’est du pays

station_penurie_essence
Cette station-essence de Gatineau a affiché un message d'excuse en raison de la pénurie d'essence qui frappe la région. Photo: André Dalencour

Les tempêtes de neige et le verglas qui ont frappé l'est du pays ces derniers jours font en sorte que des stations-services commencent à manquer d'essence. Certaines compagnies pétrolières disent qu'elles n'arrivent pas à livrer le carburant à cause de l'état des routes.

La situation est particulièrement délicate en Ontario et dans certaines régions du Québec, comme l'Outaouais, où les livraisons sont perturbées depuis près de deux semaines en raison des tempêtes qui se sont succédé à partir du Texas.

« Le problème est temporaire et nous cherchons actuellement des moyens de livraison alternatifs afin de minimiser l'impact sur les consommateurs », précise Kelli Stevens, la porte-parole du groupe Suncor, qui possède Petro-Canada.

Nous faisons notre possible pour nous assurer que nos sites de distribution soient réapprovisionnés le plus vite possible.

Stephen Doolan, porte-parole de Shell Canada

Les compagnies pétrolières ne sont pas en mesure pour le moment de dire combien de stations-services sont affectées ou quand un retour à la normale est prévu. Les gérants de ces stations s'arrangent donc tant bien que mal pour satisfaire leur clientèle.

« [Les consommateurs] sont contents parce qu'il faut qu'on charge le prix du suprême, au prix du régulier », explique Marc André Ladouceur, un employé du réseau Ultramar, dans le secteur d'Aylmer à Gatineau.

Mais quand les cuves des stations-service sont vides, les conducteurs n'ont pas le choix de faire le tour des autres points de vente d'essence.

Cette situation est particulièrement gênante au moment où des milliers de Canadiens sont sur les routes pour aller célébrer les fêtes de fin d'année en famille.

« Ce n'est pas trop idéal. J'ai manqué le souper avec ma famille. Je n'étais pas content », affirme Gary Dubeau, un résident de Gatineau, qui voulait se rendre dans le Pontiac pour passer le réveillon de Noël avec sa famille. En raison de la pénurie d'essence dans son secteur, il n'a pas pu se rendre à destination comme prévu.

Ottawa-Gatineau

Transports