•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Frédérick Piuze-Roy repentant et excusé

Frédérick Piuze-Roy

Frédérick Piuze-Roy

Photo : Facebook/Rochester Americans

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après avoir perdu son calme à la Coupe Spengler la veille, Frédérick Piuze-Roy, fils de Patrick Roy, n'a pas été suspendu par le comité organisateur.

Il a d'ailleurs pris part au match de vendredi des Americains de Rochester contre le CSKA de Moscou.

Jeudi, Piuze-Roy avait déclenché une bagarre avec Cody Almond, mais elle a rapidement été arrêtée par l'arbitre. Le joueur des Americans, club-école des Sabres de Buffalo, a été escorté à l'extérieur de la patinoire. Avant de se diriger vers le vestiaire, il s'est énervé et aurait menacé son adversaire.

Il a poursuivi sa crise dans le couloir et a répété à plusieurs reprises qu'il allait le « tuer », en plus de lancer un bâton et de frapper sur le mur.

Son équipe, les Americans de Rochester, était tout juste sur le point de subir une défaite de 5-0 contre Genève-Servette lorsque le tout s'est produit.

Cody Almond est originaire de Calgary et joue avec Genève-Servette depuis 2012.

Des excuses 2.0

Le joueur de 22 ans a tenté de calmer le jeu sur les réseaux sociaux.

« Je voudrais m'excuser pour la façon dont j'ai quitté la glace [...]. Mes émotions ont pris le dessus et j'ai appris ma leçon..., a écrit Frédérick Piuze-Roy sur Twitter.

« Je vais m'assurer que ça ne se reproduise pas. »

L'incident (avertissement : langage vulgaire)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !