•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attention à l'intoxication au monoxyde de carbone

Un résident d'Ottawa déblaie l'entrée de sa résidence.

Un résident d'Ottawa déblaie l'entrée de sa résidence.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La prudence est de mise en cette période de l'année où les résidents utilisent davantage les foyers et les appareils de chauffage à combustion. Les pompiers de Gatineau rappellent l'importance de prévenir les intoxications au monoxyde de carbone.

Ils soulignent que la seule façon reste d'installer un avertisseur de monoxyde « dans toute résidence ayant un appareil à combustion ou un garage rattaché au bâtiment », soulignent-ils dans un communiqué.

Les pompiers recommandent également de déneiger les compteurs de gaz naturel, les entrées d'air et les conduits d'évacuation d'appareils à combustion, les installations au propane ou au mazout, la toiture, la cheminée, les issues extérieures ainsi que les bornes incendie.

Il est essentiel que la circulation de l'air soit adéquate.

S'il y a une accumulation de glace sur le compteur et le régulateur, il est important de contacter son fournisseur de gaz naturel ou de propane pour qu'ils les déglacent.

On ne veut pas que les gens dégèlent les compteurs avec un appareil de chauffage extérieur.

Une citation de :Éric Lajeunesse, chef à la prévention au Service de sécurité incendie de la Ville de Gatineau

Par ailleurs, le déneigement des bornes d'incendie demeure la responsabilité de la Ville de Gatineau. Cependant, pousser la neige ou ensevelir une borne constitue une infraction au règlement passible d'une amende pouvant s'élever jusqu'à 300 $.

Intoxication à Newcastle

Cet avertissement survient alors que deux résidents de Newcastle, en Ontario, sont morts lundi après avoir été intoxiqués au monoxyde de carbone.

Une génératrice à essence était en marche dans leur garage, afin de chauffer la résidence, qui avait été plongée dans le noir à la suite de la tempête de pluie verglaçante.

Les gaz d'échappement se sont immiscés par les murs.

L'homme de 52 ans et sa mère de 72 ans ont été hospitalisés d'urgence, mais ils n'ont pas survécu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !