•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Je suis Castro », a dit Raul Castro à Barack Obama

Poignée de main historique entre Barack Obama et Raul Castro.

Poignée de main historique entre Barack Obama et Raul Castro.

Photo : La Presse canadienne / Uncredited

Radio-Canada

« Monsieur le Président, je suis Castro ». C’est ainsi que s’est adressé en anglais le président cubain, Raul Castro, à son homologue américain Barack Obama venu le saluer brièvement lors de la cérémonie d'hommage à Nelson Mandela la semaine dernière à Johannesburg.

C'est le frère du président cubain, l’ancien leader Fidel Castro, qui a dévoilé les propos de Raul, jeudi, dans un long éditorial dans la presse officielle cubaine abordant les liens de Cuba avec Nelson Mandela et le voyage de son frère en Afrique du Sud pour les funérailles. 

« Je félicite le camarade Raul pour sa brillante prestation [lors de la cérémonie], et spécialement pour son assurance et sa dignité lorsque, dans un salut amical mais ferme au chef du gouvernement des États-Unis », a commenté Fidel Castro.

Le bref échange retransmis en direct et repris à travers la planète avait suscité nombre de commentaires qualifiant pour certains le geste d'historique et de signe d’espoir alors que d’autres n’y voyaient pas plus qu’un salut de circonstance.

La Maison-Blanche a elle aussi minimisé la portée de cette poignée de main.

En novembre, Barack Obama avait déclaré qu'il était peut-être temps pour Washington de revoir ses relations avec Cuba, sous embargo américain depuis plus de 50 ans.

Fidel Castro, 87 ans, a remis le pouvoir à son frère Raul en 2008, pour raisons de santé. Il n'est pas apparu en public depuis plusieurs mois.

Une photo rendue publique le 13 décembre de l’ancien président cubain Fidel Castro (à droite) avec le journaliste espagnol Ignacio Ramonet (à gauche) à La Havane.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une photo rendue publique le 13 décembre de l’ancien président cubain Fidel Castro (à droite) avec le journaliste espagnol Ignacio Ramonet (à gauche) à La Havane.

Photo : Estudios Revolucion (AP)

International