•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le banc des Américains : un site exceptionnel analysé pour son potentiel pétrolier

Pétrole dans le Golfe St-Laurent: après Old Harry, un autre gisement ?
Radio-Canada

Québec lancera en janvier prochain une étude sur le potentiel économique des hydrocarbures dans la zone côtière dite du banc des Américains en Gaspésie, située à environ 15 km à l'est de la pointe Saint-Pierre, entre Gaspé et Percé.

Il s'agit d'un milieu jugé exceptionnel par Pêches et Océans Canada en raison de sa richesse et de sa biodiversité.

Ce secteur fait d'ailleurs l'objet d'un projet d'aire marine protégée.

Malgré tout le ministère des Ressources naturelles a publié le 17 décembre un appel d'offres en vue d'étudier le potentiel économique des hydrocarbures de ce secteur ainsi que de celui d'Old Harry située entre les Îles-de-la-Madeleine et Terre-Neuve.

mer-vague-rivage-berge

Le porte-parole de la Coalition Saint-Laurent, Sylvain Archambault, se dit choqué par cette nouvelle puisqu'effectivement, un projet est en cours pour protéger le site. « C'est un message que le gouvernement du Québec met de l'avant toutes les mesures pour aller de l'avant le plus rapidement possible », commente M. Archambault.

Ce dernier rappelle que la question du potentiel économique est une de celles soulevées par l'Étude d'évaluation stratégique (EES) réalisée par Génivar sur l'exploitation des hydrocarbures dans le golfe du Saint-Laurent.

Il s'agit d'une courte étude bibliographique basée sur les travaux qui ont déjà été réalisés « Ce sera extrêmement spéculatif », croit Sylvain Archambault qui met en garde le gouvernement de ne pas chiffrer en dollars ce type de rapport.

Selon Sylvain Archambault de la Coalition Saint-Laurent, il n'y a actuellement aucun permis d'exploration délivré par le Québec dans ce secteur. « Québec ne peut plus accorder de permis en milieu marin depuis 1996 parce que c'est de juridiction fédérale et à ce jour, Québec ne peut pas délivrer de permis dans le golfe », explique M. Archambault.

Selon les scientifiques de Pêches et Océans Canada, le banc des Américains se distingue pour la diversité de ses habitats. Des espèces en péril, de nombreuses espèces à valeur commerciale et une grande diversité de mollusques et de crustacés fréquentent cette zone.  

C'est l'une des six zones ciblées dans tout le Canada pour devenir une aire marine protégée. 

Est du Québec

Environnement