•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Droits linguistiques : poursuite contre Ambulance Nouveau-Brunswick

Ambulance Nouveau-Brunswick

Ambulance Nouveau-Brunswick

Photo : Rosaire L'Italien/Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Ambulance Nouveau-Brunswick sera au coeur de la nouvelle bataille juridique pour assurer les droits linguistiques des francophones au Nouveau-Brunswick.

De nombreuses plaintes ont été formulées contre le service d'ambulance, à cause de ses lacunes en ce qui a trait au service en français. 

Ça fait déjà plusieurs plaintes qui ont été faites contre Ambulance Nouveau-Brunswick. Ça fait déjà plusieurs années que ça traîne, et je crois que le moment est venu, maintenant, pour cette institution d'assurer un service de qualité, et pour toutes les autres institutions de prendre note également qu'on a le droit à un service de qualité égale pour la communauté francophone au Nouveau-Brunswick.

Une citation de :Michel Doucet, avocat du demandeur

Une des plaignantes, Murielle Saulnier de Moncton, explique que son frère a vécu une véritable histoire d'horreur parce que les ambulanciers ne parlaient pas français. « Ils sont arrivés ici, les paramédicaux, ils étaient des unilingues anglophones. Mon frère s'en allait dans un coma diabétique. Et il ne pouvait pas communiquer avec eux-autres. Pis eux le questionnaient, le bombardaient de questions de chaque bord du lit, en anglais seulement », se rappelle-t-elle. La panique, la peur s'est installée, selon elle, face à ce manque de communication.

Le programme d'appui aux droits linguistiques du gouvernement fédéral paiera la facture de cette nouvelle bataille juridique.

Une décision des tribunaux favorable à la clarification des services aux francophones pourrait avoir des conséquences sur tous les organismes gouvernementaux.

C'est une décision qui peut avoir un impact au niveau national sur la qualité des services à laquelle on doit s'attendre des institutions fédérales et provinciales. Donc, c'est une décision importante.

Une citation de :Michel Doucet, avocat du demandeur

Dans une déclaration écrite, Ambulance Nouveau-Brunswick dit ne pas être en mesure de se prononcer sur des questions judiciaires, mais assure que l'organisme prend très sérieusement sa responsabilité d'offrir un service dans les deux langues officielles de la province. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !