•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une vidéo pour un musée national offusque d'anciens combattants

Le soldat canadien Patrick Cloutier confronte le guerrier mohawk Ronald "Lasagne" Cross, dans une pub des Amis du Musée canadien pour les droits de la personne qui évoque le fameux face-à-face de 1990.

Le soldat canadien Patrick Cloutier confronte le guerrier mohawk Ronald "Lasagne" Cross, dans une pub des Amis du Musée canadien pour les droits de la personne qui évoque le fameux face-à-face de 1990.

Photo : YouTube/friendsofcmhr

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des anciens combattants demandent le retrait d'une publicité évoquant la crise d'Oka et servant à amasser des fonds pour le Musée canadien pour les droits de la personne (MCDP).

La pub utilise notamment la fameuse image de la confrontation entre le guerrier mohawk Ronald « Lasagne » Cross et le soldat canadien Patrick Cloutier, en 1990. En voix hors champ, une jeune narratrice dit : « Ça me fait peur de voir ce qui arrive aux personnes qui n'ont pas de droits et libertés. J'ai de la chance, mais aussi, ça me fâche. ».

L'image du nez à nez, dans ce contexte, déplaît à Allen Deffner. « Cela sous-entend que la présence du gouvernement canadien, ou du soldat, c'était de l'abus », explique-t-il. « Ils auraient pu choisir une meilleure image pour refléter leurs opinions, sans ternir l'armée. »

Un autre ancien combattant, Autochtone, n'est pas plus enchanté, même s'il était contre l'intervention militaire à Oka. Wanbdi Wakita dit que c'était déjà assez offensant de voir les forces armées être « déployées contre les Autochtones ». Maintenant l'offense se poursuit, selon lui, en continuant de montrer l'image de la confrontation pour amasser des fonds pour le Musée.

La ministre responsable du Musée désapprouve aussi

Shelly Glover, la ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles, soutient les doléances des anciens combattants.

« Je me range fermement du côté des vétérans dans cette affaire », a-t-elle déclaré. « Je pense que c'est malheureux et nullement nécessaire d'utiliser des images qui provoqueraient ce genre de réaction, et je reste fière des Forces canadiennes. »

Un porte-parole des Amis du MCDP indique que le groupe défend sa publicité et que celle-ci montre comment les droits de la personne peuvent parfois mener au militantisme et à la confrontation.

Source : YouTube/friendsofcmhr

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !