•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plusieurs craignent les changements apportés à Poste Canada dans les Maritimes

Un employé de Poste Canada recueillant le courrier
Radio-Canada

Les récents changements annoncés à Poste Canada pourraient en contraindre plusieurs à changer leurs habitudes. Postes Canada mettra fin à la distribution à domicile du courrier en milieu urbain partout au pays et le prix du timbre va également augmenter à un dollar. Ces changements en inquiètent plus d'un.

Rémi Duguay est copropriétaire d'une entreprise spécialisée dans la vente d'équipement de volleyball. Il utilise les services de Poste Canada pour expédier ses produits à des clients partout dans monde.

« Nous, toutes les expéditions que notre entreprise fait sont faites par Poste Canada, incluant notre magasin en ligne. »

Il préfère Poste Canada à d'autres concurrents en raison de ses tarifs avantageux... Rémi Duguay craint maintenant des augmentations.

« Les frais de transport vont être refilés aux clients. Le client va éventuellement payer plus. »

Il n'y a pas que les entrepreneurs qui s'inquiètent, les organismes sans but lucratif aussi. Le président de l'Association francophone des aînés, Roger Martin, affirme que l'augmentation du prix du timbre fera un trou de près de trois mille dollars dans le budget de son organisme.

« Sur 7 000 membres, il y a moins du quart qui est informatisé et qui peut se servir des courriels. Les autres membres doivent le faire par la poste. »

L'arrêt de la livraison du courrier à domicile inquiète aussi l'association. Des aînés à mobilité réduite pourraient avoir de la difficulté à se rendre aux boites communautaires.

L'opposition aux compressions s'organise. Des pétitions en ligne ont fait leur apparition au cours des derniers jours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie

Politique