•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'école communautaire de Saint-Georges accueille un gymnase et une salle polyvalente

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Le nouveau gymnase et la salle polyvalente de l'école communautaire francophone de Saint-Georges ont été inaugurés vendredi en présence du ministre de l'éducation du Manitoba, James Allum et des responsables de la DSFM.

Le nouveau gymnase et la salle polyvalente de l'école communautaire francophone de Saint-Georges ont été inaugurés vendredi en présence du ministre de l'éducation du Manitoba, James Allum et des responsables de la DSFM.

Photo : Carla Oliveira

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'École communautaire de Saint-Georges dispose désormais de deux nouveaux espaces qui changeront la vie scolaire et communautaire.

L'inauguration du bâtiment qui réunit un gymnase et une salle polyvalente s'est faite en grande pompe vendredi en présence du ministre de l'Éducation James Allum et des dirigeants de la Division scolaire franco-manitobaine (DFSFM).

Cela faisait 20 ans que la communauté demandait un espace adéquat pour que les élèves puissent pratiquer des activités sportives.

Pour l'occasion, de nombreux élèves étaient présents à cette inauguration officielle et ont offert des prestations de chant.

Ces nouveaux locaux permettront également aux élèves de dîner ensemble et pourront également répondre à d'autres besoins de la communauté.

C'est notamment cette valeur communautaire qui a incité le gouvernement fédéral à contribuer au financement de la nouvelle construction située à côté de l'école déjà existante.

Désormais, les parents d'élèves n'auront plus à se déplacer jusqu'à Pine Falls pour assister aux spectacles scolaires annuels.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !