•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Oléoduc : la CRÉ demande au BAPE d'intervenir

Oléoduc
Des pipelines du projet d'oléoduc Keystone XL Photo: La Presse canadienne / Eric Hylden

La Conférence régionale des élus du Bas-Saint-Laurent intervient dans le débat au sujet du projet d'oléoduc de la compagnie TransCanada. La CRÉ réclame une évaluation indépendante et l'intervention du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) au sujet du projet d'oléoduc et de terminal maritime de TransCanada.

Réunis en séance publique vendredi matin à Rimouski, les élus ont également dit souhaiter que le gouvernement du Québec s'assure que tous les impacts de ces projets soient documentés. Ils indiquent que malgré plusieurs rencontres sur le sujet: il subsiste encore plus de questions que de réponses, notamment en matière de sécurité.

Ce qu'on demande c'est une analyse environnementale en bonne et due forme, des consultations publiques, pour que les citoyens, les organisations se fassent entendre. Il y a une préoccupation qui est là, qui est soulevée. Je le répète, ce n'est pas un barrage, ce n'est pas une fin de non-recevoir, mais on ne recevra pas à n'importe lequel prix, ça c'est évident! 

Michel Lagacé, président de la Conférence régionale des élus du Bas-Saint-Laurent

Les élus affirment que malgré les discussions et les rencontres avec la direction de Transcanada au cours des derniers mois, le promoteur n'a toujours pas accepté de se plier à une démarche de consultation publique. Michel Lagacé croit qu'il ne revient pas seulement aux écologistes de réclamer davantage de transparence. « Les préoccupations environnementales, de sécurité des citoyens, de sécurité des communautés, ça n'appartient pas uniquement aux environnementalistes! Ça appartient aussi aux élus municipaux. Je pense qu'on se doit, nous, comme étant les acteurs sur le territoire, d'assumer cette responsabilité-là et de demander aux gouvernement du Québec qu'il assume aussi ses responsabilités », a-t-il déclaré.

La CRÉ affirme être consciente que ce sera au gouvernement fédéral de disposer légalement du projet, mais les élus bas-laurentiens exigent que le gouvernement québécois prennent tous les moyens pour s'assurer que les citoyens aient leur mot à dire et pour que tous les impacts potentiels soient documentés.

Le projet d'Oléoduc Énergie Est de TransCanada vise à acheminer 1,1 million de barils de pétrole brut par jour de l'Alberta et de la Saskatchewan vers les raffineries de l'Est du pays. TransCanada compte aussi implanter un terminal maritime à Gros-Cacouna, afin d'exporter la ressource vers les marchés européens.

Est du Québec

Environnement