•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La dépouille de Mandela en chapelle ardente pour trois jours

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Des Sud-Africains regardent le cortège funèbre transportant le corps de Mandela vers le siège du gouvernement et de la présidence à Pretoria, la capitale.

Des Sud-Africains regardent le cortège funèbre transportant le corps de Mandela vers le siège du gouvernement et de la présidence à Pretoria, la capitale.

Photo : AFP / ROBERTO SCHMIDT

Reuters
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les Sud-Africains ont commencé mercredi à défiler devant le corps de l'ancien président Nelson Mandela, qui sera exposé trois jours au siège du gouvernement et de la présidence à Pretoria, la capitale.

Le couvercle de verre du cercueil a été retiré jusqu'à mi-hauteur, laissant apparaître le buste et la tête du défunt. Aucune photo n'a été autorisée.

Plusieurs chefs d'État et de gouvernement ayant fait le voyage en Afrique du Sud afin de participer à la grande cérémonie de lundi, à Soweto, se sont également déplacés dans la capitale en matinée pour dire adieu au champion de la lutte contre l'apartheid, décédé jeudi dernier à l'âge de 95 ans.

Le chanteur Bono, le président zimbabwéen Robert Mugabe, l'ex-président américain Bill Clinton et le prédécesseur de Nelson Mandela à la présidence, Frederik W. De Klerk, ont été parmi les premiers à se présenter.

Le premier ministre Stephen Harper a également rendu un dernier hommage au père de la nation sud-africaine, accompagné de la délégation canadienne.

L'ancien premier ministre Brian Mulroney a notamment salué une dernière fois ce « grand leader politique » qu'il considérait comme un ami.

« C'est le seul homme que j'ai connu, à ce niveau en politique, complètement, mais complètement dépourvu de mesquinerie. Totalement. C'est un homme avec un cœur pur et généreux. Non seulement pour son peuple, mais également pour ses adversaires. Et ça, c'est rare en politique », a-t-il témoigné lors d'une entrevue accordée à notre envoyée spéciale en Afrique du Sud Sophie Langlois.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Entrevue avec Brian Mulroney

Le corps de Nelson Mandela est exposé en chapelle ardente dans les Bâtiments de l'Union (Union Buildings en anglais), où il a été investi en 1994. Les Sud-Africains pourront défiler devant lui jusqu'à vendredi.

Il sera ensuite transporté à Qunu, le village de son enfance, où des funérailles privées sont prévues dimanche.

Bourses d'études canadiennes en l'honneur de Mandela

Le premier ministre canadien a profité de sa présence en Afrique du Sud pour annoncer la création de bourses d'études pour les leaders africains de demain.

« Nelson Mandela était convaincu que les études, plus que tout, améliorent les chances d'une vie meilleure, a déclaré Stephen Harper dans un communiqué. Je suis très fier que notre gouvernement soutienne des bourses d'études qui aideront des professionnels du secteur public en début de carrière venant d'Afrique à acquérir les connaissances dont ils ont besoin pour aider au développement économique et social dans leur pays. »

Ottawa versera jusqu'à 5 millions de dollars pour ces bourses, tandis que la Fondation MasterCard versera un montant équivalent.

Consultez notre dossier sur Nelson Mandela

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !