•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hydro-Québec veut augmenter ses tarifs de 5,8 %

Chaque année, plus de 200 000 locataires changent d’adresse. Quand ils emménagent, les locataires doivent s’inscrire auprès d’Hydro-Québec qui leur facture leur consommation d’électricité. Cependant, certains omettent de le faire. Dans ces cas, Hydro-Québec tient les propriétaires d’immeubles responsables de l’électricité consommée. Et si les propriétaires refusent de payer, Hydro-Québec a trouvé un moyen pour les forcer à le faire...
La Presse canadienne

Hydro-Québec a déposé, vendredi, devant la Régie de l'énergie, sa demande visant à faire grimper les tarifs d'électricité de 5,8 % à compter du 1er avril 2014.

La société d'État a indiqué que cette hausse est composée d'une hausse tarifaire de 3,4 % ainsi que d'une augmentation de son taux de rendement de 2,4 %.

Si elle est acceptée par la Régie, cette augmentation se traduirait par des frais annuels de plus de 120 $ pour les clients qui possèdent une résidence de taille moyenne et de 36 $ pour les locataires d'un logement moyen.

Les grands consommateurs d'électricité devront également faire un effort, puisque la société d'État demande une hausse du tarif L de 2,6 %. 

Hydro-Québec a fait valoir que cette hausse est nécessaire en raison des coûts engendrés par la mise en service de nouveaux parcs éoliens ainsi que l'indexation du prix de l'électricité patrimoniale.

La société d'État est aux prises avec d'importants surplus d'électricité, notamment en raison de la décision du gouvernement du Québec de mettre en service de nouveaux parcs éoliens.

Économie