•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'homme et l'anchois, même combat

Anchois

Photo : iStockphoto

Radio-Canada

L'homme se considère souvent comme le dernier maillon de la chaîne alimentaire. Pourtant, des biologistes français de l'Ifremer le positionnent au même niveau que l'anchois dans la chaîne alimentaire, bien loin d'un prédateur supérieur comme l'ours polaire.

Le niveau trophique détermine la position d'une espèce dans la chaîne alimentaire.

Le niveau trophique par pays

Le niveau trophique par pays

Photo : Ifremer

Cet indice est connu pour la majeure partie des espèces terrestres et marines, mais n'avait jamais été calculé pour l'homme.

Les scientifiques ont défini qu'il possède un niveau trophique de 2.2.

C'est un niveau proche d'un anchois ou d'un cochon, et bien loin de celui que peut atteindre un prédateur supérieur comme l'orque et l'ours polaire avec 5.5.

Repères

  • Les végétaux, qui sont les premiers producteurs de matières organiques, appartiennent au premier niveau trophique.
  • Les herbivores relèvent du deuxième niveau.
  • Les carnivores, prédateurs se nourrissant d'herbivores, pointent aux niveaux supérieurs.

En fait, le niveau trophique représente le nombre d'intermédiaires entre les producteurs primaires et leur prédateur.

Les chercheurs ont aussi analysé les différences de niveau trophique humain par zones géographiques. Le Burundi est le pays qui a l'indice le plus bas : avec un score de 2,04, c'est que le régime alimentaire des Burundais est composé à 97 % de plantes. Les Islandais obtiennent en revanche l'indice le plus élevé avec 2,54, qui correspond à un régime alimentaire majoritairement carnivore en raison de leur consommation importante de poisson.

Ce calcul a permis de constater une augmentation de 3 % du niveau trophique humain au cours des cinquante dernières années.

Cette augmentation montre que l'alimentation de l'homme a un impact plus important sur son écosystème (quantités et diversité des aliments consommés).

Science