•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Groupe CH achète Spectra

Le reportage de Pasquale Harrison-Julien

Le président-directeur général de l'Équipe Spectra, Alain Simard, a confirmé en compagnie de Geoff Molson du Groupe CH « une super bonne nouvelle pour Montréal et le Québec », de son avis. « Un investisseur majeur et prestigieux, le groupe CH, se porte acquéreur du groupe Spectra », a déclaré le PDG de Spectra.

L'annonce valide ce que les deux parties avaient laissé filtrer en juin que des pourparlers étaient en cours pour que le groupe qui gère les activités du Club de hockey Canadien achète l'Équipe Spectra. Les parties étaient en pourparlers depuis presque deux ans et demi.

En conférence de presse, mardi, Alain Simard a expliqué que Geoff Molson est « un gros client ». « La brasserie Molson est le commanditaire de nos événements depuis longtemps et evenko est notre plus gros client au Métropolis », a affirmé Alain Simard.

« On ne voulait pas vendre », a expliqué en substance Alain Simard, mais l'alliance entre le Groupe CH et Spectra était naturelle. M. Simard a ajouté qu'il n'avait pas l'intention de prendre sa retraite. « Ce sera business as usual et ce sont les seuls mots d'anglais qu'on s'est dits dans toutes nos discussions », a précisé en riant Alain Simard. « Tout le personnel reste en place, dans les mêmes fonctions. » Spectra restera une entité distincte dans la nouvelle organisation.

Il n'y avait pas péril en la demeure

Spectra est à la tête du Festival international de jazz de Montréal, des FrancoFolies et de Montréal en lumière. Ces trois festivals vont demeurer des organismes à but non lucratif indépendants. Les deux premiers festivals ont des déficits accumulés qui s'élèvent respectivement à un peu moins d'un million de dollars et à 800 000 $. Dans le cas du Festival de jazz s'ajoute une dette de 3,5 millions de dollars, due à la rénovation de la Maison du Festival RioTinto Alcan.

Mais, Alain Simard précise « qu'il n'y avait aucun péril » de vendre Spectra. « Ces festivals ont des dettes, on le sait, et ont besoin de quelqu'un qui s'en porte garant à la banque, a-t-il expliqué. Geoff a été très compréhensif là-dessus, de dire: c'est important pour Montréal, on va reprendre ces dettes-là et on a un plan de résorption du déficit et on a un plan de développement des festivals pour les emmener encore plus loin. »

Fondée en 1997 par Alain Simard, André Ménard et Denyse McCann, Spectra possède aussi des salles de spectacles, dont le Métropolis, et une étiquette de disques. Pour sa part, evenko se targue d'être le plus important diffuseur et producteur indépendant au pays.

C’est une transaction qui ne m’inquiète pas, c’est la moindre des choses que je puis dire, compte tenu du fait que l’entité reste au Québec, parce que le CH est bien ancré au Québec notamment dans son implication sportive et même culturelle.

Maka Kotto, ministre de la Culture et des Communications
Avec les informations de La Presse canadienne

Grand Montréal

Spectacles