•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les soins de longue durée sous la loupe du NPD en Saskatchewan

La main d'une personne âgée

Photo : CBC

Radio-Canada

Le Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan (NPD) souhaite que la province adopte une déclaration des droits pour les résidents d'établissements de soins de longue durée.

La mesure avait été proposée à l'origine par la Commission de réforme du droit de la province, qui soulignait le besoin d'assurer les droits civils fondamentaux aux personnes vivant dans ces logements supervisés.

Le chef de l'opposition, Cam Broten, estime qu'une telle déclaration permettrait aux familles de se tourner vers un texte protecteur pour s'assurer qu'elles obtiennent « les meilleurs soins possible ».

Le gouvernement de la Saskatchewan ne s'oppose pas à une telle mesure et affirme travailler entre-temps pour que les conditions de vie des résidents de ces centres soient respectées.

« Nous en avons parlé depuis plusieurs mois », a expliqué Dustin Duncan, le ministre de la Santé.

Les soins apportés aux aînés font l'objet de critiques périodiques du NPD. Le parti politique dénonce la pénurie de personnel, le manque d'espace et la mauvaise qualité des soins.

L'Autorité régionale de santé de Regina Qu'Appelle, par exemple, prévoit transférer des patients de soins de longue durée jusqu'à 150 kilomètres de Regina pour désengorger les hôpitaux.

La pratique existe déjà à Saskatoon.

Saskatchewan

Santé publique