•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alcan à Shawinigan : la fin d'une époque

Alcan à Shawinigan : la fin d'une époque

La dernière salle de cuves de l'aluminerie de Rio Tinto Alcan à Shawinigan a cessé ses opérations vendredi. La tension a été coupée en avant-midi.

Une dernière coulée de métal en fusion a eu lieu. Des alliages seront dorénavant produits dans cette salle jusqu'en décembre 2014.

L'usine doit être fermée parce que le procédé qui y est utilisé, appelé le procédé Söderberg, est trop polluant.

150 emplois seront supprimés à compter de vendredi. Les 250 autres travailleurs verront leur poste supprimé de façon graduelle d'ici la fin 2014.

Un groupe de retraités de l'usine Shawinigan de Rio Tinto Alcan sont venus accueillir les travailleurs actuels à leur sortie de l'usine, vendredi après-midi. Ils voulaient leur démontrer leur soutien dans ce contexte haut en émotions.

Plusieurs employés ont déjà trouvé ou commencé à chercher un nouvel emploi. Le président du syndicat des employés de Rio Tinto Alcan à Shawinigan Louis-Gérard Dallaire dit que le reclassement se fait quand même.

L'usine de Rio Tinto Alcan à ShawiniganL'usine de Rio Tinto Alcan à Shawinigan

L'usine de Rio Tinto Alcan fait partie du paysage shawiniganais depuis plus de 70 ans. Shawinigan est d'ailleurs le berceau de l'aluminium au Canada; la première coulée d'aluminium y a eu lieu en 1901.

C'est un moment historique, la fermeture de ces salles de cuves, mais je sens de la part des gens beaucoup de résilience et de détermination à se relever de ça.

Luc Arvisais, directeur-général, CLD Shawinigan

La ville de Shawinigan a déjà été durement éprouvée par les nombreuses fermetures d'usine dans les dernières années.

Le Centre local de développement de Shawinigan cherche toujours une entreprise intéressée à reprendre les installations.

Mauricie et Centre du Québec

Économie