•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Dr Stanley Vollant transmet sa passion à Wemotaci

Scully rencontre, 10 mars 1991

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le premier chirurgien autochtone du Canada, le Dr Stanley Vollant, a organisé une mini-école pour intéresser les jeunes de la communauté de Wemotaci, en Haute-Mauricie, aux professions du domaine de la santé.

Près de 50 étudiants dans le domaine de la santé à l'Université de Montréal ont aussi pris part au projet. Ils ont installé leurs stands portant sur une quinzaine de spécialités dans le gymnase de l'école secondaire Nikanik.

C'est la septième mini-école de santé qu'organise Stanley Vollant. Son objectif est d'amener les jeunes autochtones à envisager une carrière dans le domaine de la santé.

« Il y a environ 300 médecins autochtones au Canada, moins de 10 au Québec », rapporte Stanley Vollant. « Et ce, alors que les besoins de santé des Premières nations sont en explosion, avec le diabète, l'obésité... »

Dans le cadre de la mini-école, les jeunes participants peuvent utiliser de l'équipement médical, regarder des démonstrations et poser leurs questions.

Le programme comporte aussi un volet de prévention. Des étudiants se promènent de classe en classe pour sensibiliser les élèves à l'importance d'une bonne alimentation, aux conséquences de la toxicomanie et aux pratiques sexuelles responsables.

Pour plusieurs jeunes autochtones, Stanley Vollant est un modèle. Plusieurs lui demandent de signer des autographes. « Le fait que je sois autochtone, le fait que je vienne d'une famille pauvre, ils peuvent se voir en moi et comprendre qu'eux aussi peuvent y arriver », dit le chirurgien.

« Je n'ai aucun doute : dans 10 ou 15 ans, je vais recevoir plein de lettres de jeunes autochtones qui me diront qu'ils ont réalisé leur rêve. »

— Une citation de  Stanley Vollant

Stanley Vollant retournera à Wemotaci en avril 2014 pour rencontrer les élèves du niveau primaire. Il compte ensuite répéter l'expérience tous les deux ans pour accompagner les jeunes Attikameks dans la réalisation de leur rêve.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !