•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Dénés inquiets pour la qualité de leur eau potable

Chargement de l’image

Des autochtones de l'Alliance Yinka Dene protestant contre le projet de pipeline Northern Gateway en face des bureaux de la compagnie Enbridge, le 11 mars 2011 à Calgary, en Alberta.

Photo : Jeff McIntosh

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les chefs de la Nation Dénée dans les Territoires du Nord-Ouest (TNO) demandent à Ottawa et au gouvernement albertain de prendre des mesures efficaces pour protéger leurs eaux des menaces des exploitations industrielles qui fonctionnent en Alberta.

Lors d'une réunion organisée lundi soir à Yellowknife, les Dénés ont exprimé leurs inquiétudes sur les conséquences du déversement dans la rivière Athabasca de 670 millions de litres d'eaux usées venant de la mine de charbon Obed Mountain de Sherritt International, près de Hinton, il y a un mois.

Plus de 120 personnes, dont les chefs des Tlicho, des Dehcho et de South Slave, ont participé à ce rassemblement où la province et le groupe Sherritt étaient aussi représentés.

Le vice-président de l'entreprise, Sean McCaughan, a répété que le déversement de déchets de charbon n'a pas affecté la qualité de l'eau potable dans les TNO. « La qualité de cette eau reste dans les limites des normes. Notre évaluation des risques et notre évaluation de la qualité de l'eau montrent qu'il n'y a aucun impact sur la santé publique », a-t-il dit.

L'entreprise explique que l'argile, le schiste argileux et la poussière de charbon libérés restent en grande majorité dans le lit de la rivière Athabasca sans dépasser 40 kilomètres depuis l'origine du déversement.

M. McCaughan a néanmoins reconnu qu'il sera difficile de retracer ces éléments qui continuent d'avancer vers le nord. « Nous menons une enquête pour savoir ce qui s'est passé. Nous voulons aller au fond des choses pour identifier les causes de cet incident et éviter qu'il se reproduise à l'avenir », a-t-il promis.

Le médecin-chef de la santé publique des TNO, André Corriveau, a également soutenu que l'eau potable n'est pas en danger et ne le sera pas.

Parlant des contaminants qui passent dans la chaîne alimentaire, il a indiqué que des données sont prélevées à ce sujet depuis les 20 dernières années, pour avoir une bonne référence. Le Dr Corriveau a également recommandé une surveillance à long terme des contaminants dans la nature.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

François Paulette de la Nation Déné

Photo : CBC

Ces assurances ne semblent pas avoir suffi pour calmer les inquiétudes des participants.

Le chef Dettah Eddie Sangris craint que les contaminants se diluent dans le cours d'eau. Le représentant déné François Paulette redoute l'impact sur les espèces aquatiques.

« J'ai des inquiétudes au sujet des poissons dans la rivière lorsqu'ils se nourrissent alors que le niveau d'eau est bas. Les poissons peuvent aussi être bloqués par manque d'un courant d'eau assez élevé pour les transporter », a-t-il dit.

Le président du regroupement Keepers of Athabasca, Sam Gargan, a de son côté demandé s'il existait un plan de contingence pour gérer l'accumulation de contaminant dans la rivière. « Plus vous déversez des déchets dans l'eau, plus vous endommagez cette eau », a-t-il rappelé en ajoutant que l'exploitation des sables bitumineux et les usines de pâte à papier représentaient également une menace.

Sherritt International et le gouvernement albertain ont promis de continuer à surveiller les eaux usées qui cheminent vers le nord dans la rivière Athabasca et qui sont encore à environ 500 kilomètres de la frontière des TNO.

Le prochain rapport provincial sur la qualité de l'eau sera publié le 27 novembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !