•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LNH : fin d'une tradition 

Daniel Brière entouré de joueurs des Maple Leafs de Toronto

Photo : Richard Wolowicz / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Radio-Canada

Les réactions sont partagées dans le Canada anglais, après que la chaîne privée Rogers eut ravi à la CBC les droits de diffusion des matchs de la Ligue nationale de hockey (LNH), et ce, pour les 12 prochaines années.

L'émission phare du télédiffuseur public Hockey night in Canada, diffusée depuis 1952, restera à l'antenne les samedis soir et durant les finales de la Coupe Stanley, mais seulement durant quatre ans. Le sort de l'animateur Ron MacLean et de son coprésentateur vedette Don Cherry est par ailleurs incertain.

TVA diffusera, de son côté, au moins 22 matchs du Canadien en français.

Les amateurs gagnent, parce que c'est une entente multiplateforme. Beaucoup de gens maintenant obtiennent leur contenu sur Internet.

Gary Bettman, commissaire de la LNH

Rogers n'a pas voulu se prononcer, mardi, sur le sort de Don Cherry.

Perte majeure pour CBC/Radio-Canada

La diffusion des matchs de la LNH était une vache à lait publicitaire pour CBC/Radio-Canada. Le télédiffuseur public prévoit maintenant des mises à pied, du moins du côté anglais.

« Ce n'est certainement pas le scénario idéal, admet le PDG de CBC/Radio-Canada Hubert T. Lacroix, mais il s'agit d'une décision acceptable pour les amateurs de hockey au Canada et l'adaptation du role du radiodiffuseur public à la réalité d'aujourd'hui dans l'univers des droits des sports professionnels ».

Le commissaire de la LNH Gary Bettman (à g.) en compagnie des dirigeants de Rogers et de la CBC, mardi.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le commissaire de la LNH Gary Bettman (à g.) en compagnie des dirigeants de Rogers et de la CBC, mardi.

Photo : CBC

Il a ajouté que « les coûts de production avaient également été éliminés et qu'en soi, cela créait un équilibre et le genre de partenariat dans lesquels le diffuseur public devait se tourner à l'avenir. »

CBC ne versera aucun droit pour la diffusion à son antenne des matchs de hockey du samedi soir, mais le télédiffuseur public ne touchera pas de revenus publicitaires non plus. 

Le syndicat des employés de la CBC, la Guilde des médias, a qualifié le développement « d'énorme surprise ».

La moitié du revenu publicitaire de CBC/Radio-Canada provient du hockey.

Marc-Philipe Laurin, président 

Rogers, propriétaire du réseau spécialisé Sportsnet, a déboursé 5,2 milliards de dollars pour mettre la main sur les droits de télédiffusion.

Rogers a aussi paraphé un accord avec TVA pour la diffusion de matchs du Canadien, soit au moins 22 rencontres les samedis soirs, en plus de 160 matchs de saison de différentes équipes américaines et les séries éliminatoires qui seront présentés à l'antenne de TVA Sports. On ne sait pas pour l'instant ce qui adviendra des 60 autres matchs de la saison régulière du Tricolore.

RDS était jusqu'à tout récemment le détenteur exclusif des droits de télédiffusion des matchs du Canadien.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Hockey

Société