•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le diocèse mécontent du classement de l'église de L'Isle-Verte

Église de L'Isle-Verte

Église de L'Isle-Verte

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le classement historique de l'église de L'Isle-Verte étonne le diocèse de Rimouski. L'économe diocésain de l'archevêché de Rimouski, Michel Lavoie, ne comprend pas la volonté du ministère de la Culture de restaurer et de classer l'église.

Ce classement, qui s'effectue, en vertu de la loi sur le patrimoine culturel, a été fait sans consultation, selon l'économe du diocèse. La décision, ajoute Michel Lavoie, ne tient pas compte de la réalité économique du diocèse. .

La demande de classement patrimonial pour l'église de L'Isle-Verte a été faite par le conseil de fabrique il y a 12 ans dans un contexte financier très différent, fait valoir le porte-parole de l'archevêché. Aujourd'hui, la fabrique peine à l'entretenir, selon l'économe : « Cet hiver, il est prévu qu'on ferme la nef pour utiliser strictement la sacristie pour les cérémonies. »

Même si le gouvernement épongeait 70 % des coûts de restauration, la facture serait trop lourde pour cette municipalité de moins de 1500 habitants, calcule M. Lavoie.

Ce dernier raconte que l'état de l'église a été évalué en 2013. « C'est, dit-il, une église qui demande au-delà de 2 millions de dollars de travaux de restauration. Il a été décidé qu'on ne ferait pas les travaux parce que l'argent n'est pas là. »

Il n'est pas dans l'intention du diocèse d'autoriser les travaux. Le diocèse privilégiera plutôt les partenariats avec les organismes et les municipalités pour changer la vocation de l'église.

Nouvellement élu, le conseil municipal de L'Isle-Verte n'a pas eu le temps de s'attaquer au dossier, ce qu'il fera dans les prochaines semaines. Quant à l'économe du diocèse, il estime que si l'État québécois veut sauver l'église, il devra payer la totalité de la facture et s'engager à entretenir le bâtiment.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !