•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le suspect des fusillades de Paris condamné il y a 15 ans

 Manuel Valls, ministre français de l’Intérieur

Manuel Valls, ministre français de l’Intérieur

Photo : Thibault Camus (AP)

Radio-Canada
Mis à jour le 

Le suspect arrêté à Paris en lien avec plusieurs attaques dans la capitale française, survenues lundi dernier, est Abdelhakim Dekhar, un homme condamné il y a 15 ans dans une autre affaire, a confirmé Manuel Valls, ministre français de l'Intérieur.

« Tous les faits » prouvent son « implication » dans les fusillades, a indiqué M. Valls dans un point de presse.

Un peu plus tôt, les résultats des analyses d'ADN recueillis par les enquêteurs confirmaient la concordance avec celui du suspect.

Le suspect avait été repéré en fin de journée à demi inconscient dans un véhicule garé dans un stationnement souterrain de Bois-Colombes, en banlieue ouest de Paris. C'est un témoignage qui a mené à cette interpellation.

« Tout semble montrer qu'il a tenté de se suicider », a ajouté le ministre de l'Intérieur.

Abdelhakim Dekhar était « probablement parti à l'étranger » depuis plusieurs années et n'était pas dans les fichiers de police, a expliqué Manuel Valls.

Le directeur de la police judiciaire de Paris, Christian Flaesch, a précisé que Dekhar demeurait « en garde à vue dans un milieu médical » et que son état ne permettait pas dans l'immédiat de l'entendre.

Cette photo prise par une caméra de surveillance dans le métro de Paris le 18 novembre et diffusée par les autorités policières montre le tireur présuméAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Cette photo prise par une caméra de surveillance dans le métro de Paris le 18 novembre et diffusée par les autorités policières montre le tireur présumé

Photo : AFP / HO/PREFECTURE DE POLICE DE PARIS

Abdelhakim Dekhar a été condamné en 1998 dans l'affaire Rey-Maupin. Présenté comme une figure de l'extrême gauche française des années 90, qu'il affirmait avoir eu pour mission d'infiltrer, Abdelhakim Dekhar était accusé d'être « le troisième homme » d'une fusillade qui avait fait cinq morts, dont trois policiers, en 1994.

Le suspect aurait blessé lundi un photographe dans le hall du quotidien Libération et ouvert le feu par la suite près d'une tour, à La Défense.

Une vaste chasse à l’homme a été déclenchée après les attaques. Les autorités ont rendu publiques des images captées par des caméras de surveillance en demandant l’aide du public.

L’entrée du stationnement souterrain où le suspect a été interpellé.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L’entrée du stationnement souterrain où le suspect a été interpellé.

Photo : AFP / KENZO TRIBOUILLARD

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

International