•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une centaine de Torontois demandent le départ de Rob Ford

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Les Torontois ont pris l'habitude d'écrire à la craie leurs revendications sur les murs du square Nathan Phillips devant l'hôtel de ville.

Les Torontois ont pris l'habitude d'écrire à la craie leurs revendications sur les murs du square Nathan Phillips devant l'hôtel de ville.

Photo : Stéphane Blais

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une centaine de manifestants se sont rassemblés devant l'hôtel de ville de Toronto samedi pour réclamer le départ du maire Ford.

Ils ont prononcé des discours et écrit des messages à la craie sur le sol et les murs du square Nathan Phillips.

Les manifestants demandent aussi à la population de Toronto de faire preuve de moins d'apathie à l'égard de Rob Ford et de protester avec plus d'énergie.

La mobilisation contre M. Ford n'a pas jusqu'ici soulevé les foules à Toronto, même si les frasques du maire ont attiré l'attention dans le monde entier.

Plusieurs médias internationaux ont d'ailleurs dépêché des équipes dans la Ville Reine et, samedi, des journalistes de CNN couvraient notamment la manifestation.

Les frasques de Rob Ford font la une du site américain CNN.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les frasques de Rob Ford font la une du site américain CNN.

Un maire sans pouvoir

Vendredi le conseil municipal de Toronto a commencé à dépouiller Rob Ford de ses pouvoirs puisque celui-ci refuse de quitter son poste de lui-même.

En Ontario, pour destituer un maire, celui-ci doit être reconnu coupable et emprisonné.

Rob Ford n'a plus le privilège de nommer des conseillers municipaux à des postes clés, comme ceux du conseil exécutif de la ville par exemple.

Lundi, le conseil municipal se réunit encore une fois en séance extraordinaire, cette fois-ci dans le but de diminuer le budget de son bureau. Son compte de dépenses serait ainsi comparable à celui des conseillers municipaux.

Rob Ford conserverait donc son titre de maire, mais il perdrait presque tous les privilèges qui y sont associés.

Des citoyens rassemblés samedi devant l'hôtel de ville de Toronto demandent au maire Ford de partir.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des citoyens rassemblés samedi devant l'hôtel de ville de Toronto demandent au maire Ford de partir.

Photo : Stéphane Blais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !