•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Spirale inquiétante de la pauvreté à Baie-Comeau

Centraide connaît une campagne de financement difficile à Baie-Comeau
Radio-Canada

Le déclin économique qui a frappé Baie-Comeau ces derniers mois a des répercussions sur les organismes communautaires qui sont sollicités comme jamais auparavant.

Centraide Haute-Côte-Nord Manicouagan a distribué 660 000 $ à 44 organismes l'an dernier. Or, les donateurs se font moins généreux cette année à cause du contexte économique.

La mise à la retraite de 540 employés chez Alcoa prive Centraide de 60 000 $ en dons. La directrice générale de l'organisme, Annie-Claude Grondin, observe un effet domino : « Même les PME, je vous dirais, ils vivent moins de grands contrats avec les gens, donc ils restreignent leurs commandites », fait-elle remarquer.

Le comptoir alimentaire l'Escale ressent aussi l'incertitude économique qui plane à Baie-Comeau.

Les retraités des grandes entreprises ne demandent pas d'aide alimentaire, mais les petits salariés du secteur commercial, par exemple, sont souvent relégués à la pauvreté.

Les personnes qui travaillent à faible revenu sont aussi coupées sur leurs heures de travail. Elles viennent donc à nous et on a moins de sous et plus de clientèle. 

Annie-Claude Grondin, directrice générale de Centraide Haute-Côte-Nord Manicouagan

Chez Homme Aide Manicouagan, les appels à l'aide et les demandes de services ont doublé depuis septembre.

Le coordonnateur d'Homme Aide Manicouagan, Patrick DesbiensLe coordonnateur d'Homme Aide Manicouagan, Patrick Desbiens

Le coordonnateur de l'organisme, Patrick Desbiens, croit qu'il s'agit en lien avec l'anxiété et la pauvreté. « Il y a des demande d'aide au niveau de la santé mentale, mais avec des indices de détresse psychologique qui sont souvent élevés avec idéation suicidaire », indique-t-il.

En 2012, les dons redistribués par Centraide Haute-Côte-Nord Manicouagan ont venu en aide à 20 000 personnes.

Est du Québec

Société