•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un mois de travaux sur le pont Champlain, une voie de moins

Pont Champlain

Photo : Elizabeth Ryan

Radio-Canada

La voie du pont Champlain actuellement fermée en direction de Brossard, sur la Rive-Sud, devra le rester pour encore un mois afin de permettre la réparation d'une poutre.

C'est ce qu'a confirmé la société Les Ponts Jacques-Cartier et Champlain (PJCCI), qui avait entrepris des travaux d'inspection mardi.

Une fissure importante a été découverte sur l'une des poutres du pont. Une fibre de carbone sera installée dans la zone problématique afin d'assurer un renfort efficace.

Cette fermeture permettra de soulager les charges sur la poutre et d'effectuer des travaux d'urgence à la poutre ciblée, afin d'assurer son renfort

Société des ponts Jacques-Cartier et Champlain

Implications pour la circulation

Heure de pointe du matin :

•Trois voies vers Montréal (autobus insérés dans la circulation)
•Deux voies vers la Rive-Sud

Heure de pointe du soir :

•Deux voies vers Montréal
•Une voie réservée aux autobus (en contresens comme à l'habitude)
•Deux voies vers la Rive-Sud

La circulation sera maintenue à trois voies en direction de Montréal et deux voies en direction de la Rive-Sud en dehors des heures de pointe.

Fissure verticale sur le pont

Les ouvriers ont travaillé toute la nuit de mardi à mercredi afin de réparer la poutre fissurée. « C'est pas la première fissure qu'on trouve sur le pont Champlain, mais là c'est important pour nous de faire une analyse approfondie pour déterminer est-ce que cette fissure-là rentre dans le facteur de sécurité », a déclaré plus tôt le porte-parole de la société Les ponts Jacques-Cartier et Champlain, Jean-Vincent Lacroix.

La découverte d'une fissure de deux millimètres dans une poutre a forcé la fermeture de la voie réservée aux autobus, ce qui a provoqué des ralentissements dans les deux directions à l'heure de pointe mercredi matin. La société des ponts a déterminé que les travaux de réparation dureront au moins un mois et que les restrictions sur la circulation se poursuivront également.

Ce sont les résultats d'une inspection menée mardi et la détection d'une fissure de flexion qui ont forcé la société Les ponts Jacques-Cartier et Champlain à prendre cette décision.

La fissure verticale, d'une largeur de deux millimètres, se trouve au centre d'une poutre à la hauteur de l'île des Sœurs. Les poutres adjacentes ne présentent pas de signe de détérioration, ont précisé les autorités.

Denis Coderre demande l'heure juste

Le maire élu de Montréal, Denis Coderre, demande un portrait exact de la situation. En point de presse mercredi après-midi, M. Coderre n'a pas remis en question la fermeture d'une partie du pont, mais veut savoir à qui s'en tenir précisément. 

« Si on est obligé de fermer une voie pendant un mois, c'est correct, on ne met pas des vies en danger. Mais ce que je veux, c'est d'avoir l'heure juste sur le statut réel. J'ai toujours demandé, comme député et comme maire, c'est quoi le statut réel du pont. On n'est plus dans la gestion de crise. Montrez-nous le statut de chaque poutre, qu'est-ce qui est à risque, c'est quoi la réalité ».

Québec rassure la population

Mercredi matin, le ministre des Transports du Québec, Sylvain Gaudreault, a tenu à rassurer la population.

Le ministre des Transports, Sylvain GaudreaultAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le ministre des Transports, Sylvain Gaudreault

« On peut emprunter le pont Champlain de façon sécuritaire. On surveille cela. La bonne nouvelle c'est que dès qu'il y a une fissure d'un millimètre, il y a une procédure qui est mise en place. (...) Présentement, la sécurité n'est pas menacée. C'est une mesure préventive », a déclaré le ministre.

Tout en rassurant la population sur la sécurité du pont, le ministre Gaudreault souligne que son gouvernement travaille sur une solution à plus long terme, soit le remplacement du pont Champlain.

« Dès qu'on va pouvoir le remplacer, on va le faire », explique M. Gaudreault. « On souhaite être capable de faire un [autre] pont le plus rapidement possible, poursuit-il. On attend le plan d'affaires du fédéral à cet égard ».

Quant aux inconvénients causés par la fermeture d'une voie, M. Gaudreault a convoqué vendredi matin une réunion du Comité mobilité Montréal ( composé des maires, des sociétés de transport, des associations de camionnage, etc.) pour trouver des solutions pour le prochain mois.

Le pont Champlain est un des plus achalandés au pays avec 160 000 automobilistes qui le franchissent chaque jour. Jusqu'à maintenant l'ouverture du prochain pont est prévue en 2021.  

Transports

Société