•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le député Brendan Maguire revient de loin

Le député Brendan Maguire
Le député Brendan Maguire Photo: Paul Émile d'Entremont/Radio-Canada
Radio-Canada

Le député Brendan Maguire fraîchement élu en Nouvelle-Écosse se démarque en raison de son passé difficile qu'il n'a jamais caché.

Brendan Maguire n'a jamais cru qu'il se trouverait un jour à l'Assemblée législative. À l'âge de 38 ans, le nouveau député libéral s'émerveille devant son nouvel entourage.

Les tatouages qu'il porte témoignent de son désir de ne jamais renier son passé. C'est un rappel, explique-t-il, qu'il a toujours des batailles à mener et qu'il y a toujours un petit garçon en lui. Il a encore beaucoup de peine et d'obstacles à surmonter.

Abandonné par ses parents

Les parents de M. Maguire étaient alcooliques. Un jour, quand Brendan n'avait que 4 ans, ils l'ont amené dans un centre commercial d'Halifax avec ses cinq frères et sœurs. Les parents les ont laissés seuls sur un banc et ils ne sont jamais revenus.

Le député affirme avoir l'impression d'avoir pris sa première décision à cinq ans. Il ne pouvait plus retourner en arrière, dit-il. Il n'allait écouter personne et il allait faire les choses à sa façon. M. Maguire ajoute qu'il se fichait du reste parce que les autres se fichaient de lui.

Brendan s'est retrouvé sous la protection des services provinciaux. Il a été séparé de ses frères. Accompagné de sa sœur unique, il a grandi dans une demi-douzaine de familles d'accueil d'Halifax. Il ne voyait ses frères que très rarement.

Adolescent rebelle et destructeur, il est renvoyé de sa famille d'accueil à 16 ans. Il s'est retrouvé à Phoenix House, une résidence pour adolescents en difficulté. Aujourd'hui, c'est-à-dire une vingtaine d'années plus tard, il en est l'invité d'honneur.

Un frère meurtrier

L'abandon n'est pas le seul démon que Brendan a dû affronter. Son frère aîné a torturé et tué une jeune femme. Cette histoire d'horreur a perturbé toute la province.

« Nous avons été agressés quand nous étions jeunes, et je ne peux pas m'imaginer faire du mal à quelqu'un. J'étais surtout en colère et je le suis toujours », explique Brendan Maguire.

Malgré toutes ces épreuves, malgré son frère meurtrier, Brendan se lance en politique. Il explique qu'à ce moment il a eu peur parce qu'il n'est pas parfait. Il n'avait pas l'intention de faire de la politique. Il y a des gens qui planifient toute leur vie en fonction d'une carrière en politique, mais en réalité, personne n'est parfait, dit-il.

Certains citoyens ont même tenté de le dénoncer, mais sans remporter de succès.

Élu député malgré tout

Brendan Maguire s'est porté candidat dans une circonscription qui n'a jamais élu un libéral. Il a obtenu la confiance des gens avec une majorité confortable. II a déjà commencé son travail de député auprès de jeunes défavorisés dans sa communauté.

La plus grande fierté de M. Maguire aujourd'hui est sa famille. Son fils, Oliver, a une famille comme il n'en a jamais eu.

Politique provinciale

Société