•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cérémonie du jour du Souvenir à Québec

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Les élus ont souligné le jour du Souvenir

Les élus ont souligné le jour du Souvenir

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plus de 250 personnes se sont rassemblées lundi à Québec à l'occasion de la cérémonie du jour du Souvenir en hommage aux militaires qui ont servi depuis la Première Guerre mondiale. La cérémonie à Québec se tenait à l'entrée du parc des Champs-de-Bataille.

Les militaires du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada, d'unités de la réserve navale et de l'Armée de terre ont formé une parade commémorative de l'Armistice en matinée, sur la Grande Allée.

La cérémonie tout en sobriété s'est ensuite tenue au pied du cénotaphe de la Croix du Sacrifice, à l'angle de la Grande Allée Est et de l'avenue George-VI.

Plusieurs personnalités ont déposé une gerbe de fleurs à la mémoire des militaires décédés.

Défilé à l'occasion du jour du SouvenirAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Défilé à l'occasion du jour du Souvenir

Le jour du Souvenir revêtait une importance particulière pour le Royal 22e Régiment, qui célèbre cette année son 100e anniversaire, a souligné l'ancien Major Général du Royal 22e Régiment, Guy Laroche.

« C'est extrêmement important évidemment au niveau du Régiment. Il y a des milliers de personnes qui ont porté le castor [l'emblème du Royal 22e Régiment]. Ils l'ont porté fièrement au cours de toutes ces années et le portent encore fièrement aujourd'hui », a-t-il dit.

L'absence de la première ministre Pauline Marois à la cérémonie en matinée a toutefois été remarquée. Pauline Marois participait à ce moment à une annonce à Bécancour pour la fabrication d'éoliennes.

La première ministre s'est toutefois présentée à 15 h avec plusieurs députés. Elle a dit ne pas craindre que son absence ait été mal perçue.

« L'important étant que je vienne témoigner de notre respect pour ceux et celles qui nous ont défendus. Je suis déjà intervenue à l'Assemblée nationale la semaine dernière et je crois que la présence de nombreux députés avec moi, de même que du personnel de l'Assemblée, de mon gouvernement, témoigne de notre respect à l'égard de ceux et celle qui nous défendent », a affirmé Pauline Marois.

Des célébrations semblables étaient aussi organisées dans des dizaines de villes du Canada et ailleurs dans le monde en cette journée du 11 novembre.

Le jour du Souvenir est célébré partout dans le monde le 11 novembre de chaque année pour souligner la signature de l'Armistice de 1918 qui a mis fin à la Première Guerre mondiale.

Depuis, une minute de recueillement est observée chaque année à la 11e heure du 11e jour du 11e mois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !