•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ponteix : élèves francophones et anglophones célèbrent ensemble le jour du Souvenir

Des Canadiens déposent leur coquelicot sur la tombe du soldat inconnu à Ottawa.

Des Canadiens déposent leur coquelicot sur la tombe du soldat inconnu à Ottawa.

Photo : La Presse canadienne / FRED CHARTRAND

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'école anglophone de Ponteix a invité pour la première fois le personnel et les élèves francophones de l'École Boréale pour commémorer le jour du Souvenir dans les langues officielles.

Ce rassemblement dans le sud-ouest de la Saskatchewan est une initiative du directeur de Pnteix School, Chad Striker, qui organise cette cérémonie en mémoire des anciens combattants depuis six ans.

M. Striker pense que l'initiative permet de rapprocher les deux établissements qui ont eu des relations tendues dans le passé.

Il est appuyé par la directrice de l'École Boréale, Chantal Morin-Switzer.

« Si l'on commence à faire des évènements ensemble, les gens de la communauté vont voir que l'on travaille dans le même but, l'éducation de nos jeunes », déclare-t-elle.

Les élèves ont chanté l'hymne national en français et en anglais et ont montré beaucoup d'enthousiasme, selon les directeurs des deux écoles.

Le jour du Souvenir (Nouvelle fenêtre) est officiellement commémoré le 11 novembre en souvenir du sacrifice des Canadiens ayant servi leur pays en temps de guerre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !