•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un bien étrange spectacle céleste

L’astéroïde baptisé P/2013 P5

La première image a été captée le 10 septembre et la seconde, le 23 septembre.

Photo : NASA et ASE

Radio-Canada

Un astéroïde très particulier qui tourne sur lui-même et qui éjecte de la poussière en formant six queues, un peu comme une comète, a été observé avec le télescope Hubble.

L'astronome David Jewitt et ses collègues de l'Université de Californie à Los Angeles comparent l'apparence de l'astéroïde baptisé P/2013 P5 à un tourniquet d'arrosage, ce qui le différencie des autres, qui se présentent comme un point lumineux.

Nous avons été littéralement stupéfaits quand nous l'avons vu [...] Il est difficile de croire que nous regardions un astéroïde!

David Jewitt, astronome de l'Université de Californie à Los Angeles

Selon les scientifiques, la structure de sa queue a complètement changé en treize jours seulement en éjectant de la poussière.

L'astre éjecte de la poussière périodiquement depuis au moins cinq mois. Sa vitesse de rotation augmente tellement qu'il pourrait éventuellement se désintégrer, estiment les auteurs de ces travaux publiés dans l'Astrophysical Journal Letters.

Les astrophysiciens ne pensent pas que sa rotation et la formation de ses queues de matériaux qui s'échappent de son noyau ont résulté d'une collision avec un autre astéroïde.

Chronologie d'une observation

  • Des astronomes utilisant le télescope Pan-STARRS à Hawaï annoncent la découverte de l'astéroïde P/2013 P5 le 27 août, notant alors une apparence floue inhabituelle.
  • Le 10 septembre, les six queues de l'astre sont découvertes par Hubble, utilisé pour prendre des images plus détaillées de l'astéroïde.
  • Une nouvelle observation avec ce télescope spatial faite le 23 septembre montre que l'astéroïde avait complètement changé d'apparence.
Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Science