•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un ours polaire attaque deux personnes à Churchill

Un ours polaire sur la banquise.

Un ours polaire responsable d'une attaque sur un homme à Churchill sera bientôt installé au zoo de Winnipeg car il ne peut plus être laissé dans la nature.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Radio-Canada

Un homme de 69 ans et une femme de 30 ans sont dans un état stable à l'hôpital après avoir été attaqués par un ours polaire à Churchill, tôt vendredi, rapporte la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

La police raconte que Bill Ayotte sortait de chez lui lorsqu'il a entendu un ours qui menaçait deux passants. L'homme a été vu brandissant une pelle pour effrayer la bête, relate pour sa part une employée du Polar Inn, Louise Faubert, dont le fils Didier Allen était sur place au moment de l'attaque.

D'après celle-ci, son fils a d'abord vu une première personne être attaquée par l'ours, qui s'est ensuite tourné vers le vieil homme qui tenait la pelle. Mme Faubert dit que son fils a pris une arme à feu, a tiré en vain sur l'animal, puis a décidé de prendre sa voiture pour effrayer et réussir à faire fuir l'animal.

Bill Ayotte a été transporté à l'hôpital pour de nombreuses lacérations, selon la GRC. La police dit également que la femme de 30 ans attaquée par un ours avait déjà quitté la scène à son arrivée et été hospitalisée dans un état stable.

La GRC indique que des agents de Conservation Manitoba ont tenté de retrouver l'animal responsable et ils ont fini par en abattre deux.

Ce n'est pas la première fois qu'un homme est attaqué par un ours polaire à Churchill . Un homme avait été happé par un ours au sortir de son domicile en septembre. 

L'ours avait été envoyé au Zoo de Winnipeg car il ne pouvait plus être laissé en liberté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Justice et faits divers