•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le déclin de la pêche au hareng au Nouveau-Brunswick se poursuit

Harengs

Pêche au hareng (archives)

Radio-Canada

Le capitaine de l'un des deux derniers seineurs de harengs de la Péninsule acadienne songe à se retirer de cette pêche.

Jimmy Lanteigne, propriétaire du Henri L. 2, croit que les embûches qui se sont accumulées dans cette industrie pourraient venir à bout de sa volonté de continuer.

Les seineurs ont entrepris leur deuxième semaine de pêche dans la baie des Chaleurs, mais elle n'est plus ce qu'elle a déjà été dans la région.

Il ne reste que deux seineurs, le Henri L 2 et le Eastern Fisher. Ils n'ont pas accès aux zones plus poissonneuses au large de l'Île-du-Prince-Édouard.

La dernière usine de transformation de hareng de la Péninsule acadienne, Maisonnette Seafood, a fermé ses portes.

Jimmy Lanteigne, un pêcheur de crabe qui s'est lancé dans la pêche au hareng il y a quelques années, fait une sombre prédiction.

« Disons que la pêche au hareng, au seineur, dans la Péninsule acadienne, l'avenir n'est pas trop florissant. D'après moi, ça devrait tirer à sa fin sou peu, peut-être dans un an, deux ans, trois ans. Disons qu'il n'y a rien de positif à essayer de continuer de faire une pêche où tout le monde nous empêche de le faire », déplore M. Lanteigne.

La fermeture de l'usine de Maisonnette a donné un dur coup à l'industrie du hareng dans la Péninsule acadienne.

« Depuis que l'usine est fermée, on dirait qu'il n'y a comme plus d'intérêt. Je trouvais ça intéressant de pouvoir apporter de l'ouvrage à notre monde. Tout de suite, on n'en apporte plus vraiment vu que c'est fermé », explique M. Lanteigne.

Jimmy Lanteigne va bien sûr continuer de pêcher le crabe, mais quant au hareng, il sent qu'il est à la croisée de chemins. « Pour ma part, pour le Henri L. 2, disons qu'il y a des chances que ça pourrait être ma dernière année », conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie

Industrie des pêches