•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Edmonton Transit retire une pub sur les crimes d'honneur

Sur cette affiche publicitaire apposée sur un autobus de l'Edmonton Transit, on peut voir des visages de jeunes femmes, sous lesquels on peut lire : « Filles musulmanes tuées par honneur par leurs familles ». En grosses lettres, on peut aussi lire : « Votre famille vous menace-t-elle? Existe-t-il une fatwa contre vous? »

Sur cette affiche publicitaire apposée sur un autobus de l'Edmonton Transit, on peut voir des visages de jeunes femmes, sous lesquels on peut lire : « Filles musulmanes tuées par honneur par leurs familles ». En grosses lettres, on peut aussi lire : « Votre famille vous menace-t-elle? Existe-t-il une fatwa contre vous? »

Photo : Gracieuseté de Pamela Gellar

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le service de transport collectif d'Edmonton, Edmonton Transit, a retiré de ses autobus cinq affiches sur les crimes d'honneur, après le dépôt de plaintes concernant la publicité.

Les affiches demandent, en anglais : « Votre famille vous menace-t-elle? Existe-t-il une fatwa contre vous? » Plus haut, elle montre les visages de jeunes femmes avec l'inscription « filles tuées par honneur par leurs familles ».

La publicité fait partie d'une campagne pancanadienne de l'American Freedom Defense Initiative (« initiative de défense de la liberté américaine » ou AFDI). Cinq affiches du genre ont été apposées sur des autobus d'Edmonton Transit au cours de la fin de semaine dernière, déclenchant une vague de plaintes auprès de la Ville d'Edmonton.

Le conseiller municipal Amarjeet Sohi indique avoir pris contact avec Edmonton Transit après avoir reçu plusieurs plaintes. « J'étais très troublé », dit-il, « j'ai trouvé [le message] très offensant ». L'élu municipal affirme que la publicité cible la communauté musulmane en particulier, alors que les crimes d'honneur existent aussi dans d'autres communautés. Il lance aussi que l'organisation à l'origine de la campagne, l'AFDI, est connue pour ses positions anti-musulmanes.

La directrice de l'AFDI, Pamela Gellar, assure ne pas comprendre pourquoi on accuse sa campagne de racisme. « Un conseiller musulman manifeste son mécontentement à l'endroit de la publicité, et ils retirent la campagne? », demande-t-elle. « Quelle polémique y a-t-il à vouloir aider les jeunes femmes? » Selon Mme Gellar, les pubs ont été lancées à Edmonton parce que des militants pour les droits de la personne et d'autres citoyens ont demandé de collaborer avec son organisation.

Après l'appel du conseiller Sohi, Edmonton Transit dit avoir retiré les cinq affiches déjà posées et suspendu l'affichage des 65 autres, en attendant qu'elles soient évaluées par Les normes canadiennes de la publicité. Mme Gellar signale que l'AFDI ne se découragera pas et que la campagne sera déployée dans d'autres villes canadiennes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !