•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Redford ira aux É.-U. pour promouvoir Keystone XL

La première ministre de l'Alberta, Alison Redford.

La première ministre de l'Alberta, Alison Redford.

Photo : La Presse canadienne / FRED CHARTRAND

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La première ministre de l'Alberta, Alison Redford, se rendra pour la cinquième fois à Washington le 11 novembre afin de promouvoir le projet pétrolier Keystone XL.

Ce projet prévoit le transport de pétrole des sables bitumineux albertains aux raffineries de la côte du golfe du Mexique.

Mme Redford rencontrera pendant deux jours des représentants du département d'État, qui terminent présentement les études environnementales du projet.

La première ministre profitera aussi de l'audience de la sénatrice démocrate du Dakota du Nord, Heidi Heitkamp, une partisane avouée de la construction de l'oléoduc.

Le président des États-Unis, Barack Obama, doit en principe annoncer sa décision d'ici la fin de l'année ou en 2014 à propos du projet d'oléoduc de sept milliards de dollars.

La première ministre Redford soutient qu'il serait avantageux pour les États-Unis d'aller de l'avant dans un projet avec un pays qui partage les mêmes valeurs environnementales et démocratiques. Mme Redford plaide aussi pour l'indépendance énergétique de l'Amérique du Nord, soutenant que pour chaque dollar américain investi au Canada, 89 cents reviendraient aux États-Unis.

La Presse Canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !