•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saumon quinnat : Ottawa manque à son devoir, selon une Première Nation

Un saumon quinnat

Un saumon quinnat

Photo : dfo-mpo.gc.ca

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une Première Nation du Yukon demande à Ottawa de faire respecter son traité international sur le saumon avec l'Alaska.

Le Conseil Teslin Tlingit soutient que le Canada a « complètement raté son coup » quant à la protection des droits de pêche des Premières Nations.

Le traité avec l'Alaska signé il y a dix ans garanti qu'au moins 40 000 saumons quinnat traverseront annuellement la frontière américaine vers le Yukon.

Toutefois, cela n'est survenu qu'à deux reprises au cours des sept dernières années.

« Nous demandons à rencontrer le ministre des Pêches et Océans afin que le gouvernement fasse son devoir et oblige le gouvernement américain à respecter ce qui a été entendu », a déclaré le chef du Conseil Teslin Tlingit, Carl Sidney.

Celui-ci ajoute que les Teslin Tlingit ont pêché seulement 24 saumons quinnat cette année.

Il ajoute que sa Première Nation dépense des dizaines de milliers de dollars chaque année pour faire venir des saumons d'Atlin en Colombie-Britannique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !