Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mélanie Joly reçoit l'appui d'Alexandre Trudeau

Mélanie Joly et Alexandre Trudeau

Mélanie Joly et Alexandre Trudeau

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La candidate à la mairie de Montréal Mélanie Joly peut compter sur l'appui d'Alexandre Trudeau, frère du chef libéral fédéral Justin Trudeau.

Selon Alexandre Trudeau, le peu d'expérience en politique de Mélanie Joly est à son avantage.

« C'est une femme compétente. Je la connais depuis longtemps. Elle est débrouillarde, elle est très honnête. Et franchement, ne pas avoir touché à la politique, c'est quelque chose qui me plaît. On veut justement des gens qui amènent un vent de fraîcheur dans la scène municipale, on en a besoin », dit-il.

M. Trudeau croit qu'elle a des chances de l'emporter si les gens sortent pour voter.

Mélanie Joly a participé activement à la campagne de Justin Trudeau à la direction du Parti libéral du Canada, en 2011.

Ce dernier assistait jeudi matin à une annonce de Mme Joly à son local électoral dans l'arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce.

Elle s'est engagée à réaliser la jonction du boulevard Cavendish dans l'ouest de la Ville si elle est élue le 3 novembre. Elle assure que ce projet maintes fois annoncé au cours des dernières années se réalisera sous son administration, « parce qu’on sait que présentement l'échangeur Turcot va créer énormément de pression sur le réseau routier. On doit s'assurer de trouver des solutions concrètes et, plus que jamais, on doit faire preuve de leadership politique. Pour notre équipe, les questions de mobilité sont fondamentales. On sait que Montréal est la ville en Amérique du Nord où il y a une des plus importantes congestions automobiles.

Mélanie Joly s'engage aussi à construire un mur végétal antibruit d'un kilomètre et demi le long de la ligne de chemin de fer utilisée par les trains de banlieue, entre l'avenue Girouard et le boulevard Cavendish.

Élections Grand Montréal

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !