•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD réclame une instance indépendante pour surveiller les sénateurs

Alexandre Boulerice, député néo-démocrate de Rosemont-La Petite-Patrie

Alexandre Boulerice, député néo-démocrate de Rosemont-La Petite-Patrie

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) a réagi, mercredi, aux scandales qui secouent le Sénat.

En plus de la saga des dépenses indûment réclamées par trois sénateurs conservateurs, Radio-Canada révélait mercredi qu'une ex-adjointe du sénateur libéral Colin Kenny avait dénoncé l'utilisation des ressources du Parlement à des fins personnelles.

Pour Alexandre Boulerice, porte-parole adjoint du NPD en matière d'éthique, d'accès à l'information et de protection de la vie privée, le Sénat doit se munir d'un système de surveillance indépendant.

Un des nombreux problèmes avec le Sénat, c'est qu'il n'y a pas d'instance indépendante qui surveille ou qui juge le travail des sénateurs, ce qui donne facilement des excès et des abus. 

Alexandre Boulerice, porte-parole adjoint du NPD en matière d'éthique, d'accès à l'information et de protection de la vie privée

« Si vous avez tendance à frauder le système, si vous avez pigé dans la caisse, que vous êtes nommés à vie, que le premier ministre ne peut même pas vous mettre dehors, peut-être qu'il faudrait réfléchir à un système pour qu'il y ait une sanction quelconque », ajoute le député.

M. Boulerice rappelle par ailleurs que son parti souhaite l'abolition pure et simple de la Chambre haute.

Le scandale des dépenses au Sénat

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !