•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Combien pour le nucléaire en Ontario?

La centrale nucléaire de Darlington

La centrale nucléaire de Darlington

Photo : Ontario Power Generation

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement ontarien n'est pas en mesure de dire combien coûteront les travaux de réfection de la centrale nucléaire de Darlington. La province a déjà accordé des contrats totalisant 950 millions de dollars pour la planification des travaux, et la remise à neuf des réacteurs, mais n'a cependant pas idée de la facture totale. Une situation qui choque l'opposition à Queen's Park, qui voit se répéter le scandale des centrales électriques au gaz naturel.

Même avec la fermeture imminente de la dernière centrale au charbon en activité en Ontario, la province produit actuellement plus d'électricité qu'elle n'en a besoin. Il n'est donc pas nécessaire donc de construire deux nouveaux réacteurs nucléaires, comme l'avait d'abord prévu le gouvernement de Dalton Mcguinty.

La province remettra plutôt à neuf la centrale nucléaire de Darlington.

L'opposition demande combien coûtera ce changement de cap, annoncé il y a deux semaines. Le Nouveau Parti démocratique craint que le scénario de l'annulation des centrales de Mississauga et d'Oakville, pour environ un milliard de dollars, ne se répète.

« On penserait que les Libéraux aient tiré des leçons », déclare la chef Andréa Horwath. Son parti veut savoir quelle sera la facture pour la réfection de la centrale de Darlington.

Le ministre de l'Énergie, Bob Chiarelli, répond qu'il ne ne sait pas et qu'il ne le saura pas tant que le contrat final n'aura pas été signé.

Une réponse qui fait bondir la chef du NPD. Andrea Horwath se demande comment il sera possible d'éviter les dépassements de coûts si aucun montant n'est déterminé à l'avance.

La centre thermique au charbon de Lambton en OntarioAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La centre thermique au charbon de Lambton en Ontario

Photo : Ontario Power Generation

Fermeture des centrales au charbon

Par ailleurs, le gouvernement ontarien, accablé depuis des semaines par des manchettes négatives au sujet de l'annulation coûteuse de deux projets de centrales électriques au gaz naturel, vante, mercredi, la fin de la production à la centrale au charbon de Lambton et la fermeture prochaine de celle de Nanticoke.

La polluante centrale de Lambton, dans le sud de la province, ne produit plus d'électricité depuis environ un mois et demi. Celle de Nanticoke sur les rives du lac Érié, la dernière centrale au charbon encore en activité, doit fermer ses portes d'ici la fin 2013, soit un an plus tôt que prévu, selon le ministre de l'Énergie. Les libéraux, toutefois, avaient reporté cet échéancier à plusieurs reprises dans le passé.

Depuis quelques années, la production d'électricité au charbon diminue progressivement en Ontario dans le cadre d'une promesse des libéraux de purifier l'air et de promouvoir plutôt les énergies renouvelables notamment, même si ce plan vert a fait gonfler la facture d'électricité des abonnés. 

Ailleurs dans la province, la centrale de Lakeview est fermée; celle d'Atikokan, dans le nord-ouest, doit être transformée pour la biomasse et celle de Thunder Bay ne produit plus d'électricité. Sa conversion au gaz naturel a cependant été mise en veilleuse par le gouvernement en 2012.

L'ex-premier ministre Dalton McGuinty avait promis lors de son élection en 2003 de fermer toutes les centrales au charbon, qui sont très polluantes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario