•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Itinérance : manifestation contre la répression policière

Quelques manisfestants
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une cinquantaine de personnes ont participé mardi midi à une marche silencieuse dans les rues de Québec. Elles se sont rendues jusqu'à l'Hôtel de Ville pour dénoncer la répression policière dans le quartier Saint-Roch.

Les organisateurs estiment que les policiers s'acharnent sur les personnes itinérantes, marginales et celles qui souffrent de problèmes de santé mentale. Les interventions policières seraient d'ailleurs en hausse dans ce secteur de la ville, ajoutent les organisateurs.

Ces gens qui reçoivent des constats d'infraction pour flânage sur la voie publique n'ont souvent pas les moyens de payer leurs amendes. Le porte-parole de la section locale de la Ligue des droits et libertés de Québec, Sébastien Harvey, croit qu'il y a une autre solution que la répression envers ces personnes. « Ce que l'on dit, c'est qu'il faut des services adaptés à la réalité de ces personnes-là, des services qui en prendront soin et éventuellement, les aider à s'en sortir », dit-il.

Sébastien Harvey fait valoir qu'il est difficile pour les personnes sans domicile fixe de ne pas errer dans la ville.

Les organisateurs de la marche disent ne pas avoir pu obtenir du Service de police de Québec le nombre de constats distribués.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !