•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aung San Suu Kyi reçoit enfin son prix Sakharov

L'opposante birmane Aung San Suu Kyi recevant le prix Sakharov au Parlement européen, le 22 octobre 2013

L'opposante birmane Aung San Suu Kyi recevant le prix Sakharov au Parlement européen, le 22 octobre 2013

Photo : AFP / FREDERICK FLORIN

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La dirigeante de l'opposition birmane Aung San Suu Kyi a pu recevoir mardi au Parlement européen, à Strasbourg, le prix Sakharov pour la liberté de l'esprit qui lui a été décerné en 1990.

Mme Suu Kyi, âgée de 68 ans, a été libérée en 2010 après avoir passé 15 ans en résidence surveillée. Son courage lui a valu une longue ovation des eurodéputés.

« Vous avez défendu la liberté d'esprit toute votre vie. Vous avez lutté, vous avez souffert, mais vous avez vaincu », a déclaré le président allemand du Parlement européen, Martin Schulz. « Les valeurs pour lesquelles vous vous êtes battue ont été plus fortes que le régime oppressif », a-t-il ajouté.

Aung San Suu Kyi, qui a également reçu le prix Nobel de la paix en 1991, a exhorté les eurodéputés à continuer d'aider la Birmanie sur la voie des réformes et insisté sur l'importance de la liberté de pensée et de conscience.

Il est important d'apprendre aux jeunes à poser des questions. "Pourquoi" est un des mots les plus importants dans toutes les langues.

Aung San Suu Kyi

La visite à Strasbourg de Mme Suu Kyi s'inscrit dans le cadre d'une tournée en Europe pour convaincre les dirigeants européens de faire pression sur la Birmanie, notamment afin qu'elle modifie sa Constitution.

L'opposante birmane, élue députée en 2012, ne peut se présenter à la présidence de son pays parce que la Constitution interdit aux citoyens mariés à des étrangers, ou ayant des enfants étrangers de se faire élire à la plus haute fonction.

Le défunt mari d'Aung San Suu Kyi était Britannique et ses deux enfants ont également la citoyenneté britannique.

Les élections générales birmanes auront lieu dans deux ans.

Le prix Sakharov

Nommé en l'honneur du dissident soviétique Andrei Sakharov (1921-1989), le prix, créé en 1998, récompense des personnalités ou des organisations qui luttent pour défendre les droits de l'homme et les libertés fondamentales.

Parmi les lauréats, on compte des personnalités comme Nelson Mandela, cinq activistes du printemps arabe, l'organisation russe Memorial et plusieurs dissidents cubains. En 2013, c'est la jeune Pakistanaise Malala Yousafzai qui l'a reçu.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !