•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rob Ford : curieuse lettre dévoilée

Alessandro Lisi à sa sortie du tribunal mercredi dernier

Alessandro Lisi à sa sortie du tribunal mercredi dernier

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Cour supérieure de l'Ontario accepte de remettre aux médias des documents, incluant une lettre d'appui du maire de Toronto, au sujet d'Alessandro Lisi, un ami de Rob Ford qui a été condamné pour menaces de mort contre une femme, en plus d'être accusé de trafic de drogue.

L'avocat de M. Lisi avait indiqué en cour à Toronto plus tôt mardi qu'il ne s'objectait plus à ce que les documents en question soient rendus publics, sauf pour certains passages d'un rapport sur la détermination de la peine de son client.

La cour a tranché en imposant un interdit de publication quant au nom de trois personnes qui ont témoigné durant la récente audience sur la détermination de la peine, question de leur laisser le temps de soumettre une injonction pour que leur identité soit protégée.

Rob Ford avait écrit l'été dernier une lettre d'appui à M. Lisi dans le cadre de son procès pour menaces de mort. Dans la lettre, le maire Ford montre un appui inconditionnel à l'homme de 35 ans qui a travaillé pour son équipe durant la campagne à la mairie en 2010. Il a aussi agi à titre de chauffeur occasionnel du maire.

M. Lisi est était un membre exemplaire de mon équipe électorale. Il a fait preuve d'un leadership exceptionnel et a travaillé fort au sein du bureau de campagne et à l'extérieur. 

Lettre de Rob Ford (juin 2013)

Le maire Ford ajoute dans sa lettre qu'il connaît M. Lisi depuis plusieurs années et qu'il s'est toujours comporté de manière « courtoise et polie ».

M. Lisi, qui porte sa condamnation en appel, a par ailleurs été arrêté pour trafic de drogue au début du mois. Le maire Ford l'a aussi défendu publiquement dans ce dossier, déclarant aux journalistes qu'il était un « bon gars ».

Le conseiller municipal Doug Ford a défendu son frère, mardi, affirmant qu'il aidait « tout le monde », sans cautionner les gestes reprochés.

Lettre Du Maire (Nouvelle fenêtre) by Radio-Canada (Nouvelle fenêtre)

La vidéo

Selon le Toronto Star, Alessandro Lisi avait tenté de mettre la main en mai dernier sur une présumée vidéo d'un homme ressemblant au maire Ford en train de fumer ce qui semblait être du crack. 

M. Ford a nié prendre du crack, un dérivé de la cocaïne, qualifiant les allégations à son endroit de « ridicules ». Il a accusé le Star de mener une vendetta politique contre lui. CBC/Radio-Canada n'a pas vu ladite vidéo et ne peut donc pas l'authentifier.

Autre lettre controversée

CBC a aussi confirmé que le maire avait écrit une autre lettre de recommandation après son élection à la mairie pour Douglas Sedgewick, qui a également un passé douteux.

La Ville refusait en janvier 2012 de renouveler le permis de ce conducteur de dépanneuse, après qu'il eut roulé à 115 km/h dans une zone où la vitesse permise était de 60 km/h. Son permis a finalement été renouvelé, mais à certaines conditions.

M. Sedgewick avait par ailleurs été reconnu coupable de meurtre au second degré dans les années 1980 lors d'un braquage de domicile. M. Sedgewick, qui raconte au Star que sa copine est une amie du maire, affirme que ce dernier était « plus ou moins au courant » de cette condamnation passée. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario