•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fausse adresse pour une maison à louer sur Internet

La maison est introuvable sur la rue de la Colline.

La maison est introuvable sur la rue de la Colline.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les réseaux sociaux et les sites de petites annonces sur Internet peuvent parfois devenir un terreau fertile pour commettre différents types de fraudes.

Un homme de Québec l'a appris à ses dépens en voulant louer une maison par l'entremise du site Kijiji. Cette personne, qui ne souhaite pas être nommée, s'est montrée intéressée par la location d'une grande maison à L'Ancienne-Lorette, sur la rue de la Colline.

Dans un message, la propriétaire de la résidence affirme que son mari travaille à l'ambassade du Canada et que le couple a déménagé en France pour une mission diplomatique d'une durée indéterminée.

La maison du couple à L'Ancienne-Lorette est donc à louer pour 750 $ par mois, tous frais inclus.

Les présumés propriétaires disent vouloir louer la maison luxueuse pour s'assurer que les locataires en prendront soin pendant leur absence. Après vérifications toutefois, cette résidence n'existe pas à l'adresse indiquée.

Les mêmes photos sont utilisées pour la location d'une résidence en Belgique.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les mêmes photos sont utilisées pour la location d'une résidence en Belgique.

L'homme qui prétend être l'un des propriétaires a été contacté en France. Il dit avoir vécu dans cette résidence pendant deux ans, mais il ne peut pas préciser l'adresse, ni décrire le quartier.

Les présumés propriétaires réclament aux locataires intéressés de payer deux mois de loyer d'avance par la poste, en dépôt garanti. Ils doivent fournir une preuve d'identité, préciser leur profession ainsi que leur revenu mensuel et un numéro de téléphone.

Une annonce identique pour une maison à louer est offerte par le même propriétaire en Belgique. Les photos et le prétexte du déménagement des présumés propriétaires sont les mêmes.

Plainte à la police

Une plainte a été déposée officiellement à Québec à la suite de cette tentative de fraude. Le porte-parole du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), Pierre Poirier, admet toutefois que les responsables de ce genre de fraude sont difficiles à cibler.

« Ça peut être très, très difficile de retracer la personne. Alors, il faut être méticuleux lorsqu'on conclut ce genre de transaction et il y a un conseil de base : dans le doute, on s'abstient », dit-il.

Pour éviter d'être victime de fraudeurs, la police suggère aux locataires de se rendre sur place pour s'assurer que l'adresse et la description de la maison correspondent avant de verser un montant d'argent.

Il est aussi conseillé de rencontrer les propriétaires en personne et vérifier leur identité avant d'effectuer un paiement de même que consulter le rôle d'évaluation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !