Vous naviguez sur le site de Radio-Canada

Aide à la navigation
Début du contenu principal
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enbridge : des Premières Nations s'opposent au projet

Des Autochtones manifestent silencieusement durant les audiences sur le projet d'Enbridge mercredi à Toronto.

Des Autochtones manifestent silencieusement durant les audiences sur le projet d'Enbridge mercredi à Toronto.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après Montréal, les consultations publiques sur le projet d'inverser le flux d'un pipeline d'Enbridge entre l'Ontario et le Québec pour transporter du bitume de l'Alberta ont débuté mercredi, à Toronto, par une manifestation silencieuse d'Autochtones.

Les Premières Nations Chippewas et Aamjiwnaang affirment que le pipeline 9B traverse leur territoire de chasse et de pêche. « Nos territoires de chasse et de pêche pourraient être contaminés, indique Myeen Gunn, membre du conseil de bande des Chippewas. Cela aurait des conséquences dramatiques sur nos droits ancestraux. » Les Autochtones font aussi valoir que tout déversement coûterait cher à nettoyer et perturberait leur mode de vie.

De plus, selon leurs avocats, le gouvernement fédéral à manqué à son devoir constitutionnel de consulter les Premières Nations.

« On respecte les droits des groupes autochtones, on essaie de comprendre leur besoin. On a fait plus que ce que la loi nous demande. Pour ce qui est d'une consultation avec le fédéral, c'est quelque chose à régler entre eux et le gouvernement. »

— Une citation de  Ken Hall, porte-parole d'Enbridge

Le commissaire provincial à l'environnement, Gord Miller, s'inquiète, lui, du type de produit qui serait transporté à l'avenir dans le pipeline, soit du bitume albertain, qui serait très difficile à nettoyer s'il survenait un déversement. Les environnementalistes ajoutent que le bitume en question est plus corrosif que les produits transportés actuellement.

L'Office national de l'énergie recueille informations et commentaires jusqu'à samedi. Sa décision d'approuver ou non le projet est attendue pour le début de 2014.

Information manquante

Pour sa part, Enbridge reconnaît que les décideurs pourraient ne pas avoir toute l'information nécessaire avant de prendre leur décision.

Il y a plusieurs mois, Enbridge a entrepris de vérifier l'intégrité de son pipeline vieux de 40 ans, qui va de Sarnia à Montréal. Radio-Canada a révélé, le mois dernier, que l'entreprise allait réaliser 600 excavations dans la canalisation pour s'assurer qu'elle ne présente aucune faiblesse ni aucune fuite.

Cela représente plusieurs millions de dollars, d'après le porte-parole Graham White, et c'est essentiel, selon lui, pour tenter de rassurer ceux qui s'opposent au projet d'Enbridge de transporter du pétrole albertain vers le Québec. Il faudra plusieurs mois aux ingénieurs de l'entreprise pour analyser toutes les données, et finalement donner les résultats à l'Office national de l'énergie.

Mais ces données de grande importance ne seront pas transmises avant la fin de janvier, soit après la décision finale attendue par l'Office de l'énergie, qui doit donner le feu vert ou rouge au projet d'ici décembre.

« Comment prendre une décision éclairée s'il manque de l'information cruciale? »

— Une citation de  Gerry Dunn, opposant au projet

Adam Scott, de l'organisation Défense environnementale, exige quant à lui que le gouvernement ontarien effectue une étude d'impact environnemental indépendante de celle d'Enbridge.

De son côté, la première ministre, Kathleen Wynne, a réaffirmé que la sécurité et l'environnement sont ses principales préoccupations, mais elle ne s'engage pas à tenir une telle étude.

Conduite à risque

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !