•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les jeunes mis en garde contre les risques du sexto

Photo : CBC

Radio-Canada

Les policiers à Terre-Neuve-et-Labrador préviennent les jeunes des risques associés au partage de photographies d'eux-mêmes illustrant des situations érotiques ou sexuelles.

Le service policier signale 12 cas qui se sont produits dans la région de Saint-Jean pendant le calendrier scolaire 2011-2012. Les agents disent avoir reçu déjà deux plaintes de plus cet automne.

Des élèves affirment que le phénomène est beaucoup plus répandu. Selon Erin Merlow, 15 ans, beaucoup de photographies érotiques de jeunes filles sont en circulation. Sarah Wong, 15  ans, dit connaître beaucoup de gens qui ont ce genre de photographies.

Il arrive que des jeunes filles prennent des photos d'elles-mêmes qu'elles envoient par téléphone à des garçons qui promettent de ne pas les partager. Des élèves affirment toutefois que dans bien des cas, les photographies sont partagées et qu'elles peuvent nuire à la réputation du sujet.

Un autre élève, Patrick Stokes, 15 ans, affirme que des garçons vendent ce genre de photographie à d'autres élèves masculins.

L'agent Terry Follett, du service policier de Terre-Neuve, ajoute que des suspects dans des affaires récentes de pornographie juvénile possédaient des images qui circulaient dans des écoles de la région.

L'agente Lisa Harris recommande aux parents d'aborder la question avec leurs adolescents afin de leur expliquer qu'ils peuvent obtenir de l'aide en cas de besoin.

Télécommunications

Justice et faits divers