•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La mairesse sortante de Chelsea défend son bilan financier

La mairesse Caryl Green a pris part à la conférence de presse mercredi.

La mairesse Caryl Green a pris part à la conférence de presse mercredi.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Dans un communiqué de presse, la mairesse sortante de Chelsea, Caryl Green, a tenu à répondre aux critiques du conseiller municipal sortant, Marcel Gauvreau, à propos du surplus budgétaire enregistré par la municipalité.

Chelsea affiche une dette de 24 millions de dollars, mais aussi des surplus qui s'élèvent à 950 000 $, ce qui avait fait dire à M. Gauvreau qu'il s'agissait d'un signe de mauvaise gestion.

En particulier, Marcel Gauvreau avait estimé que l'excédent dans les caisses de la mairie était le résultat du surtaxage des citoyens et qu'il avait l'intention de leur rendre cet argent s'il était élu.

Caryl Green s'est dite surprise de l'interprétation qui était faite des résultats financiers de son administration.

Le ralliement soudain de M. Gauvreau contre le surplus est, soit délibérément trompeur, ou il trahit une incompréhension de sa part du processus budgétaire. Dans l'un ou l'autre des cas, j'ai confiance en la gestion financière de Chelsea.

Une citation de :Caryl Green, la mairesse sortante de Chelsea

Mme Green a pour sa part expliqué que le surplus budgétaire attendu pour l'année dernière était initialement de 400 000 $.

Elle attribue le fait que ce montant soit finalement de 955 000 $ à des économies salariales et à un afflux imprévu de revenu en provenance de la « taxe de bienvenue ».

Taxe de bienvenue ou droit sur les mutations immobilières :

Au Québec, toutes les municipalités sont tenues de percevoir des droits sur les mutations immobilières, c'est-à-dire sur les transferts de propriété. Ces droits sont payables par l'acheteur, même s'il est ou a déjà été propriétaire d'un immeuble dans la même municipalité.

Source : Association professionnelle des notaires du Québec

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !