•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pour le vrai capitaine Phillips, la réalité était pire que celle décrite dans le film

Une scène du film Capitaine Phillips, avec Tom Hanks.

Une scène du film Capitaine Phillips, avec Tom Hanks.

Photo : Sony Pictures

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le capitaine américain du navire capturé en 2009 par des pirates au large de la Somalie a déclaré jeudi à l'AFP que la réalité avait été « bien pire » que celle décrite dans le film.

Capitaine Phillips, réalisé par Paul Greengrass, est sorti vendredi au Québec, avec Tom Hanks dans le rôle principal.

Le film raconte l'abordage en avril 2009 du Maersk-Alabama, un bateau acheminant de l'aide humanitaire vers l'Afrique, et l'opération des forces spéciales américaines pour libérer Richard Phillips des pirates somaliens.

La reconstitution est bonne, mais la réalité a été bien pire, sans doute parce que tout ce qui s'est passé n'a pas pu être montré.

Une citation de :Le capitaine Phillips à l'AFP, en marge d'une conférence de presse sur la marine marchande américaine, à laquelle il participait.

Le capitaine aurait particulièrement apprécié la prestation de Tom Hanks. De son côté, l'acteur a confié aux médias que la scène la plus émouvante du film avait été improvisée.

Dans cette scène, Tom Hanks fond en larmes après avoir été sauvé. Le réalisateur aurait demandé aux membres de l'équipe qui avait soigné le véritable Phillips de répéter leurs gestes et leurs paroles du moment avec Hanks. Il leur aurait présenté la chose comme un « exercice ».

La bande annonce du film Capitaine Phillips :

Interrogé sur sa captivité, qui a duré plusieurs jours, Richard Phillips raconte qu'il avait été important pour lui de « rester un être humain ». « Vous devez vous assurer qu'ils vous voient comme un homme, pas comme un morceau de chair », a-t-il dit. Il assure avoir tourné la page depuis.

Depuis ces événements, le marin a été poursuivi en justice par plusieurs membres de son équipage, pour qui il a ignoré les mises en garde des autorités internationales l'exhortant à naviguer loin des côtes somaliennes.

Selon CNN, il doit également comparaître comme témoin dans un procès intenté par des membres de l'équipage et le transporteur maritime. Ce procès devrait se dérouler en décembre.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !