•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des punaises de lit et des souris s'invitent dans la campagne

Moisissures dans la salle de bain de Mme Charleston

Moisissures dans la salle de bain de Mme Charleston

Photo : Myriam Fimbry

Radio-Canada

Des groupes communautaires de Côte-des-Neiges ont décidé de participer à la campagne électorale en demandant aux candidats de prendre position sur les questions du logement social et des logements insalubres.

Ils veulent des contrôles plus stricts pour combattre l'insalubrité et des logements abordables en nombre suffisant pour que les familles dans le besoin puissent se trouver un logis plus décent.

La situation est très difficile pour certaines personnes du quartier :

« Est-ce que vous avez des punaises de lits à la maison? Des coquerelles, des souris et des vermines de bois? » demande l'infirmière Bernadette Thibodeau à Mme Charleston, qui habite un logement rafistolé, plein de fissures, de petits trous et de moisissures.

Mme Charleston, dans son logement de Côte-des-Neiges infesté de moisissures, coquerelles et souris

Mme Charleston, dans son logement de Côte-des-Neiges infesté de moisissures, coquerelles et souris

Photo : Myriam Fimbry

Quand il pleut ou quand la nuit tombe, Mme Charleston a de la visite dans son petit appartement.

L'infirmière s'inquiète des problèmes de santé qui en découlent.

« Les familles sont épuisées parce que les enfants ont des rhinites allergiques, des rhumes aussi, des punaises de lit, des enfants piqués, ils ne dorment pas », dit-elle.

Les groupes communautaires du quartier demandent aux futurs élus de s'engager :

« Il faut une application rigoureuse du règlement sur la salubrité, plus de ressources, beaucoup plus d'inspecteurs, plus d'utilisation de mesures coercitives », dit Jennifer Auchinlek.

Lionel Perez et Denis Coderre

Lionel Perez et Denis Coderre

Mais selon le maire sortant, Lionel Perez, qui fait campagne avec Denis Coderre, l'arrondissement fait déjà ce qu'il faut :

« L'arrondissement est très actif dans les cas d'insalubrité. On fait plus de 2000 inspections par année », dit-il.

Russell Copeman, de Coalition Montréal - Marcel Côté, promet un meilleur suivi après une inspection : « Le problème intervient après les plaintes, la deuxième visite de l'inspecteur, ils doivent retourner visiter si les travaux ont été faits », dit-il.

Entre-temps, plusieurs familles n'ont nulle part où aller. Elles sont près de 2500 en attente d'un logement à loyer modique à Côte-des-Neiges seulement, un quartier de locataires, dont 40 % sont sous le seuil du faible revenu.

D'après un reportage de Myriam Fimbry (Nouvelle fenêtre)

Grand Montréal

Politique