•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le monde des affaires salue « Desmarais le bâtisseur »

Paul Desmarais en 2007, à Montréal.

Paul Desmarais en 2007, à Montréal.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La communauté des affaires loue les talents et la vision du grand financier Paul Desmarais père, décédé en matinée.

Jean Coutu, fondateur du Groupe Jean Coutu, a déclaré que M. Desmarais avait été pour lui un modèle à suivre. « J'ai eu le plaisir de le rencontrer à quelques reprises et chaque fois, les entretiens que nous avions m'éclairaient sur des situations complexes ou délicates », expose-t-il, soulignant l'intelligence et le sens des affaires de Paul Desmarais.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain a publié un communiqué déclarant la métropole « en deuil d'un grand Montréalais ». La Chambre de commerce dit également que son drapeau est en berne pour ce « grand bâtisseur ».

« M. Paul Desmarais aura réussi, à partir de débuts très modestes, à construire l'un des plus grands succès d'affaires que le Québec ait connus ». La Chambre de commerce attribue le succès de M. Desmarais à sa persévérance, à sa vision et à « ses grands talents de gestionnaire ».

Son entreprise, Power Corporation, « rappelle à tous les Québécois que nous pouvons réussir ici et sur la scène internationale », dit encore la Chambre, par voie de communiqué.

Le CPQ en deuil

Au Conseil du patronat, on souligne l'apport « indéniable » de l'homme à la prospérité du Québec et du Canada.

Le président du conseil du patronat, Yves-Thomas Dorval, estime que l'exemple de M. Desmarais restera un modèle pour les futures générations d'entrepreneurs. Paul Desmarais était un acteur actif au sein du Conseil du patronat depuis sa création en 1969, souligne l'organisation, qui a intronisé le grand patron de Power Corporation au sein de son Club des entrepreneurs et qui lui a décerné son Prix de carrière en 1995.

La fortune personnelle de Paul Desmarais est évaluée à environ 4,5 milliards de dollars. D'origine franco-ontarienne, M. Desmarais s'était installé au Québec, où il possédait le somptueux domaine Sagard, dans la région de Charlevoix. Il détenait par l'entremise de Corporation Financière Power trois poids lourds du secteur de l'assurance : la Great West, la London Life et Canada Vie.

Power Corporation, qu'il a acquise en 1968, est aussi propriétaire du Groupe Investors, de Placements Mackenzie et de la société américaine Putnam Investments.

L'empire Desmarais est par ailleurs très présent en Europe, grâce à son association avec le milliardaire belge Albert Frère. Par l'entremise de Pargesa Holding S.A., une société de portefeuille d'envergure internationale qui a son siège à Genève, l'empire détient ainsi une participation dans plusieurs groupes industriels européens, comme Lafarge, la pétrolière Total et le géant des spiritueux Pernod-Ricard. Power Corporation détient par ailleurs près de 5 % de la société chinoise CITIC Pacific.

Si elle tire l'essentiel de ses profits de ses activités financières, Power Corporation possède aussi sept journaux par l'entremise de sa filiale Gesca, dont La Presse et Le Soleil.

Les quotidiens de Gesca, propriété de Power CorporationAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les quotidiens de Gesca, propriété de Power Corporation

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !